Alessandro Vittoria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alessandro Vittoria
par Giovanni Battista Moroni

Alessandro Vittoria (né à Trente en 1525 et mort à Venise en 1608) est un sculpteur maniériste de l'école vénitienne, « l'un des principaux représentants du style classique vénitien »[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Alessandro Vittoria se forma d'abord dans sa ville natale, puis, à partir de 1543, dans l'atelier de l'architecte et sculpteur Jacopo Sansovino à Venise. Il collabora avec celui-ci en 1550 aux sculptures de la Bibliothèque marcienne. Vers 1560, il travaille à des stucs pour la villa Barbaro à Maser, avec Palladio et le Véronèse.

À Venise, il exécuta en 1561-1562 les statues de marbre de saint Roch et de saint Sébastien pour l'autel de San Francesco della Vigna, puis le Saint Jérôme conservé à Santa Maria Gloriosa dei Frari, dans lequel on relève clairement l'influence de Michel-Ange. Il réalisa aussi les statues des quatre évangélistes pour la basilique San Giorgio Maggiore, placées à l'intérieur de la porte d'entrée. De 1578 à 1579 il édifia le monument funéraire de l'évêque Bollani ; des fragments de cette œuvre sont conservés au musée municipal Vittoria de Santa Giulia (Brescia).

Il est l'auteur en 1583 du bas-relief de l’Annonciation conservé au Art Institute of Chicago. Il est particulièrement connu pour ses portraits en buste classicisants, le plus souvent en terre cuite naturelle ou dorée, intégrés dans des monuments funéraires ou isolés. Le musée du Louvre en possède un[2].

Buste de Marin Grimani, après 1959, en terre cuite avec de la peinture. Dans la collection de la Walters Art Museum.

Il mourut à Venise et repose dans l'église San Zaccaria, qui conserve son autoportrait sculpté.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Andrea Bacchi, Lia Camerlengo and Manfred Leithe-Jasper, « La Bellissima Maniera » : Alessandro Vittoria e la Scultura Veneta del Cinquecento, Trente, 1999. Catalogue de l'exposition consacré à Alessandro Vittoria à Trente en 1999.
  • (it) Giuseppe Gerola, Nuove documenti veneziani su Alessandro Vittoria, Atti dell Reale Instituto Veneto di Scienze, Lettere ed Arti, 84, 1925, pp. 349-50.
  • (en) Thomas Martin, Alessandro Vittoria and the Portrait Bust in Renaissance Venice: Remodelling Antiquity, Oxford University Press, Oxford, 1998.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Federico Zeri, Elizabeth E. Gardner, Italian Paintings: Venetian School (Metropolitan Museum of Art), 1973, p. 87, Portrait d'Alessandro Vittoria par le Véronèse, acc. no. 46.31 (on-line catalogue) ; le sculpteur pose avec un modèle de son Saint Sébastien pour San Francesco della Vigna à Venise, duquel il existe aussi des réductions en bronze (p. ex. au Metropolitan Museum, acc. no. 40.24)
  2. Portrait d'un patricien vénitien.