Alessandro Mercuri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alessandro Mercuri est un auteur et réalisateur franco-italien né en 1973[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de philosophie en France[2], il a poursuivi des études de cinéma aux États-Unis où il a obtenu un Master of Fine Arts du California Institute of the Arts[3].

En 2001, il a réalisé Alien American, documentaire sur une femme prétendant venir d’une autre planète. Sélectionné au Festival international du film de Rotterdam, et projeté à la Gallery 825 du Los Angeles Art Association, le film est selon la critique américaine Holly Willis (en) « ni un faux documentaire, ni une vraie fiction, qui refuse la hiérarchie des faits sur la fiction et révèle à quel point la fantasmagorie extraterrestre est constitutive de l’imaginaire collectif américain. » [3]

Il a publié en 2008, Kafka Cola, sans pitié ni sucre ajouté. Décrit par la critique comme un “ovni littéraire”[4], une "fiction méga-moderne"[2] ou encore un “traité de sociologie romanesque”[5], l’ouvrage est salué à sa sortie par Philippe Sollers[6].

Il fonde en 2011 avec Haijun Park, ParisLike[7], une revue numérique de création, bilingue, consacrée aux nouvelles pratiques artistiques, littéraires, intellectuelles et scientifiques. ParisLike présente des documentaires vidéo, des entretiens et des textes critiques, en français et en anglais. On y trouve entre autres des documentaires, entretiens et captations de performances avec Bruno Latour, Luc Moullet, Philippe Sollers, Bertrand Hell, Peter Szendy, Yehezkel Ben-Ari, Luc Ferrari, Michel Maurer, eRikm, Pascal Perrineau, Serge Lehman, Jean Levi, Camille Paglia, Anita Molinero...

Il est l'auteur de photomontages publiés en magazines et revues dont celui sur Guy Debord - La Roue de la Fortune (2008), objet de conférence à la BNF[8] et repris en film dans La Fille du 14 juillet d'Antonin Peretjatko.


Bibliographie[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Publications collectives[modifier | modifier le code]

  • Onfray, Sade et Sarkozy - Le bon, l’obscène et le vulgaire dans L’Infini n° 109, Éditions Gallimard[10], 2010 (ISBN 978-2-07-012797-9)
  • Mondo Kawaii dans Écrivains en série (saison 2), Éditions Léo Scheer, collection "Laureli", 2010 (ISBN 978-2-7561-0269-6)
  • Kiss Me Deadly dans Rouge déclic n°1, Éditions La Page noire, 2010 (ISSN 2104-0966)
  • Mad(e) in France - La Terre de la folie de Luc Moullet dans ParisLike, 2011 (ISSN 2117-4725)
  • Les aventures de Jesús Maria Veronica à Holyhood dans ParisLike, 2011 (ISSN 2117-4725)
  • Kino-Porno-Pravda, un pornographe à la caméra sur Il n’y a pas de rapport sexuel de Raphaël Siboni avec HPG dans ParisLike, 2012 (ISSN 2117-4725)
  • Toxic Dream sur l'oeuvre récente d'Anita Molinero dans ParisLike, 2012 (ISSN 2117-4725)
  • French Cucul dans ParisLike, 2012 (ISSN 2117-4725)
  • Dallas, city of Hate dans ParisLike, 2013 (ISSN 2117-4725)
  • L'assassinat d'Apollinaire dans ParisLike, 2013 (ISSN 2117-4725)
  • Aix-voto dans ParisLike, 2013 (ISSN 2117-4725)
  • Monsieur Ces Maintenants dans L'Infini n°122, Éditions Gallimard, 2013 (ISBN 978-2070140381)
  • Merlin Remix dans In medias res n°3, Éditions art&fiction, 2014 (ISSN 2296-4487)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]