Alessandro Galilei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Galilei.
Alessandro Galilei (1735)
Galilei est connu pour la façade de la basilique Saint-Jean-de-Latran, Rome, 1733-35.

Alessandro Maria Gaetano Galilei (25 août 1691, Florence - 21 décembre 1736, Rome) était un architecte, mathématicien et théoricien de l'architecture florentine du début du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alessandro Galilei reçut une formation d’architecture et d’ingénierie sous Anton Maria Ferri, une remarquable figure de l’Accademia dei Nobili. Avec celui-ci, Galilei étudia les techniques de construction, la géométrie dans l'espace et la physique hydraulique[1].

Des Lords, impressionnés par le classicisme de ses premières œuvres, l’invitèrent à Londres en 1714. Il participa alors à des projets architecturaux, notamment avec Nicholas Dubois. À l’époque, le seul architecte italien notable à Londres était Giacomo Leoni. Les deux architectes partageaient un penchant pour le classicisme qui plaisait aux anglais alors que le baroque était à la mode en Italie au même moment.

En 1718, Robert Molesworth, 1er vicomte de Molesworth (en), employa Galilei en Irlande. C’est à cette occasion qu’il rencontra William Conolly (en), orateur au Parlement Irlandais lorsque celui-ci commençait la construction de Castletown House, près de Dublin. Galilei imagina la façade du corps de logis de Castletown, l’une des plus belles demeures de style palladien en Irlande. Cependant il retourna en Italie en 1719, et ne fut pas associé au reste de la conception de la demeure ; qui par ailleurs débuta en 1722 sous la direction du jeune architecte anglo-irlandais Edward Lovett Pearce. Celui-ci rencontra Galilei à Florence lorsqu’il fit son Grand Tour en Italie dessinant les villas de Palladio. Pearce introduira le palladianisme en Irlande.

Après 1719, Galilei fut nommé Ingegnere delle fortezze e fabbriche di corte (Ingénieur des bâtiments et forteresse de la cour) des grands-ducs de Toscane Cosme III de Médicis et Jean-Gaston de Médicis. Il rénova notamment le cœur de la cathédrale de Cortone. Il est aussi le concepteur de la façade de la basilique Saint-Jean-de-Latran, à Rome.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(en) Elisabeth Kieven, Alessandro Galilei and the Origins of Neo-Classical Architecture

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Florence in the seventeenth and eighteenth Centuries