Alejandro Ramírez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ramírez Calderón est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Ramírez ; le second, maternel, souvent omis, est Calderón.
Alejandro Ramírez Calderón
Image illustrative de l'article Alejandro Ramírez
Alejandro Ramírez lors du Tour de Colombie 2012
Informations
Nom Alejandro Ramírez Calderón
Date de naissance 15 août 1981 (33 ans)
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Équipe actuelle Aguardiente Antioqueño - Lotería de Medellín
Équipes amateurs
2004

2006
2008
2010

2013-2014

2015
Aguardiente Antioqueño - Lotería de Medellín
Orbitel - EPM
GW Shimano - EPM
Indeportes Antioquia - IDEA - FLA - Lotería de Medellín
Aguardiente Antioqueño - Lotería de Medellín
Coldeportes-Claro
Équipes professionnelles
2007
2009

2011-2012
UNE - Orbitel
Colombia es Pasión - Coldeportes
Gobernación de Antioquia - Indeportes Antioquia

Alejandro Ramírez Calderón, né à Medellín (département d'Antioquia) le 15 août 1981, est un coureur cycliste colombien des années 2000 et 2010. Il est actuellement membre de l'équipe Aguardiente Antioqueño - Lotería de Medellín.

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Année 2012[modifier | modifier le code]

Après une saison 2011, médiocre en termes de résultats, il réussit une année remarquable. Seulement vainqueur du contre-la-montre par équipes du Tour de Colombie 2011, durant les douze mois précédents, en 2012, il remporte deux courses par étapes du calendrier national et surtout termine deuxième de son Tour national.

À l'intersaison, son équipe perd ses deux leaders Óscar Sevilla et Sergio Henao, Gabriel Jaime Vélez, le directeur sportif explique que c'est la course qui détermine le rôle de chacun[1]. Ainsi au Tour de Colombie, au départ de la sixième étape, les cinq meilleurs coureurs de la formation antioqueña se retrouvent en dix secondes à près d'une minute du leader[2]. Accompagné de son coéquipier Oscar Álvarez, Alejandro Ramírez profite du terrain propice de cette étape pour s'échapper. Le manque de vigilance des favoris lui permet de s'emparer de la tête du classement général[3]. Il perd sa place quatre jours plus tard, au profit de l'ancien détenteur du fauteuil de leader Félix Cárdenas, dans l'ascension qui mène à Manizales, terme de l'étape[4]. Se retrouvant deuxième de l'épreuve, il réussit à préserver son rang, lors du contre-la-montre en côte du dernier jour, où Flober Peña échoue pour quelques centièmes à le déloger[5].

Plus tôt dans la saison, en avril, il avait remporté la Vuelta a Cundinamarca[6]. Dans la bonne échappée, lors de la première étape[7], il s'empare de la tête du classement, le lendemain, à la suite d'une cassure dans le peloton[8]. Place que John Martínez lui subtilise, dès le jour suivant. Cependant ne concédant qu'un retard de cinquante-six secondes[9], Alejandro Ramírez rétablit la situation, lors de l'étape suivante, un contre-la-montre en côte[10]. Le dernier jour, l'étape est réduite à la montée terminale, longue de 16 km[11], Ramírez y grappille encore quelques secondes sur son dauphin[6]. Il assortit sa victoire du classement de la régularité[6].

Année 2013[modifier | modifier le code]

Alejandro Ramírez reste dans la même formation, malgré la perte du statut d'équipe continentale et d'une baisse drastique du budget. À l'image de ses coéquipiers, son début de saison est mitigé avec deux places dans les quinze premiers aux arrivées de la Clásica de Fusagasugá[12] et de la Clásica de El Carmen de Viboral[13].

À la fin mai, il reste le dernier contradicteur d'Óscar Sevilla lors de la Vuelta a Antioquia. Lors de la deuxième étape, son équipe multiplie les attaques et Ramírez s'isole avec Sevilla[14], qui lui laisse la victoire[15]. Le contre-la-montre du lendemain, même s'il l'éloigne de Sevilla, conforte sa seconde place[16]. Rang qu'il conserve jusqu'au bout[17].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Reportajes Vuelta a Colombia 2012: “La contrarreloj final decidirá el campeón de la Vuelta a Colombia” Gabriel Jaime Vélez », sur revistamundociclistico.com,‎ 7 juin 2012 (consulté le 12 janvier 2013)
  2. (es) « Le classement général, à l'issue de la cinquième étape du Tour de Colombie 2012, par ordre de dossards, cf p. 13 », sur docs.google.com (consulté le 12 janvier 2013)
  3. (es) « Vuelta a Colombia: Edson Calderón se impone en Popayán. Alejandro Ramírez nuevo líder  », sur revistamundociclistico.com,‎ 18 juin 2012 (consulté le 12 janvier 2013)
  4. (es) « Vuelta a Colombia: Fernando Camargo alcanzó la gloria en Manizales. Félix Cárdenas recuperó el liderato », sur www.revistamundociclistico.com,‎ 22 juin 2012 (consulté le 12 janvier 2013)
  5. (es) « Vuelta a Colombia: Félix “El Gato” Cárdenas saca las uñas y retiene su título de campeón », sur www.revistamundociclistico.com,‎ 24 juin 2012 (consulté le 12 janvier 2013)
  6. a, b et c (es) « Les différents classements de la Vuelta a Cundinamarca », sur docs.google.com (consulté le 14 janvier 2013)
  7. (es) « Vuelta a Cundinamarca: Juan Pablo Villegas gana en Simijaca y se viste de líder en la prueba », sur revistamundociclistico.com,‎ 17 avril 2012 (consulté le 14 janvier 2013)
  8. (es) « Vuelta a Cundinamarca: Camilo Gómez se impone en el Alto de San Jorge. Alejandro Ramírez nuevo líder », sur revistamundociclistico.com,‎ 18 avril 2012 (consulté le 14 janvier 2013)
  9. (es) « Colombia-Comcel se viste de amarillo. Jhon Martínez nuevo líder de la Vuelta a Cundinamarca », sur revistamundociclistico.com,‎ 19 avril 2012 (consulté le 1er janvier 2014)
  10. (es) « Vuelta a Cundinamarca: Janier Acevedo vence en San Antonio del Tequendama. Alejandro Ramírez recupera el liderato », sur revistamundociclistico.com,‎ 20 avril 2012 (consulté le 14 janvier 2013)
  11. (es) « John Martínez subcampeón de la Vuelta a Cundinamarca », sur www.revistamundociclistico.com,‎ 21 avril 2012 (consulté le 27 septembre 2012)
  12. (es) « Les classements officiels de la Clásica de Fusagasugá 2013 », sur docs.google.com (consulté le 27 mai 2013)
  13. (es) « Les classements officiels de la Clásica de El Carmen de Viboral 2013 », sur www.dewielersite.net (consulté le 27 mai 2013)
  14. (es) « Vuelta Antioquia: Alejo Ramírez gana en Andes, Sevilla 2° sigue de líder », sur www.nuestrociclismo.com,‎ 23 mai 2013 (consulté le 27 mai 2013)
  15. (es) « Vuelta Antioquia: Alejo Ramírez gana en Andes, Sevilla 2° sigue de líder, voir l'arrivée en vidéo », sur www.nuestrociclismo.com,‎ 23 mai 2013 (consulté le 27 mai 2013)
  16. (es) « Vuelta Antioquia, 3ª Etapa: Oscar Sevilla y su 5ª crono de temporada », sur www.nuestrociclismo.com,‎ 24 mai 2013 (consulté le 27 mai 2013)
  17. (es) « XL Vuelta Antioquia: Oscar Sevilla tercer tricampeón », sur www.nuestrociclismo.com,‎ 26 mai 2013 (consulté le 27 mai 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :