Aleatico

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aleatico N
Aleatico
L'Aleatico représenté dans l'œuvre de Giorgio Gallesio
Caractéristiques phénologiques
Débourrement À compléter
Floraison À compléter
Véraison À compléter
Maturité À compléter
Caractéristiques culturales
Port À compléter
Vigueur À compléter
Fertilité À compléter
Taille et mode
de conduite
À compléter
Productivité À compléter
Exigences culturales
Climatique À compléter
Pédologique À compléter
Potentiel œnologique
Alcoolique À compléter
Aromatique À compléter

L'Aleatico N[N 1] est un cépage noir italien donnant des vins doux, très aromatisés et de couleur prononcée.

Origine et répartition géographique[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Il proviendrait de Toscane où sa présence est mentionnée depuis le XIVe siècle, même si certains le font remonter à un cépage grec ou à une mutation spontanée d'un muscat[1].

Aire de culture[modifier | modifier le code]

En Italie, il est classé cépage d'appoint en DOC Aleatico di Gradoli,Aleatico dell'Elba, Aleatico di Puglia, Gioia del Colle, Lago di Corbara, Rosso Orvietano et Salice Salentino. Il est classé recommandé dans de nombreuses provinces des régions Piémont, Toscane, Marches, Latium, Pouilles et Basilicate. En 1998, il couvrait 537 ha.

En France, il n'est cultivé que dans le vignoble de Corse. Il occupait 30 ha en 1994[2].

Il est cultivé ponctuellement aux États-Unis, (Californie) en Australie, et au Chili. De nos jours, cette variété est également même utilisée en ex Union-soviétique.

Synonymes[modifier | modifier le code]

L'aleatico est connu sous les noms de aleatico commune, aleaticoi degli Abruzzi, aleatico di Benevento, aleatico di Firenze, aleatico di Portoferraio, aleatico di Sulmona, aleatico gentile, aleatico nero della Toscana, alegatico, lacrima Christi, leatico, liatico, occhio di pernice nera.

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

  • Extrémité du jeune rameau duveteux, blanc à liseré carminé.
  • Jeunes feuilles aranéeux, bronzées.
  • Feuilles adultes, à 5 lobes avec des sinus supérieurs à fonds ovales, un sinus pétiolaire en lyre ouverte, des dents anguleuses moyennes, un limbe glabre.
  • Grappes et baies de taille moyenne. Baies arrondies, légèrement aplaties à saveur muscatée et de couleur bleu-noir ou rouge-noir.

Aptitudes[modifier | modifier le code]

Culturales[modifier | modifier le code]

La maturité est de deuxième époque : 10 jours après le chasselas. Le débourrement est plutôt précoce. Fertile et vigoureux, il a un port érigé et doit être préférentiellement conduit en taille courte. Il est à réserver dans les terrains chauds et secs.

Maladies[modifier | modifier le code]

Il est très sensible à l'oïdium, à la pourriture grise et à la pourriture acide.

Potentiel technologique[modifier | modifier le code]

Les grappes sont moyennes à grandes et les baies sont de taille moyenne. La grappe est cylindrique, ailée. Le cépage est de très bonne vigueur et d'une fertilité moyenne. Il est très sensible à l'oïdium ainsi qu'à la pourriture grise.

Il donne des vins rouges, de couleur vive et brillante mais peu intense et délicatement musqués. Le taux de sucre est bon avec une acidité suffisante pour donner un bon équilibre sucre-acidité. Il est bien apte à la production de vin doux naturel. Il se conserve longtemps et a besoin d'oxygène pour s'ouvrir. Pour cela, il est recommandé de l'ouvrir à l'avance ou de le carafer.
Lors d'une dégustation à Londres en 2007, une bouteille de Massandra collection ayu-dag, un aleatico ukrainien du millésime 1945 a été ouverte. Son potentiel de garde fut estimé à au moins 2040, un potentiel de vieillissement quasi-centenaire[3].

Localement, les raisins sont consommés frais comme raisin de table car les raisins sont agréablement musqués.

Variabilité génétique[modifier | modifier le code]

En France, la viticulture corse a procédé à des prospections de vieilles vignes de Haute-Corse pour constituer une collection de clones à des fins de préservation génétique. Huit d'entre eux ont été agréés et sont multipliés, les n° 785, 802, 859, 860, 861, 892, 893 et 894.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Le code international d'écriture des cépages mentionne de signaler la couleur du raisin : B = blanc, N = noir, Rs = rose, G = gris.
Références
  1. Guide des cépages, 300 cépages et leurs vins, Ambrosi, Dettweiler-Münch, Rühl, Schmid et Schuman, éditions ULMER, 1997. (ISBN 2-84138-059-9).
  2. Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France, édition du Ministère de l'Agriculture et de la pêche, 1994.
  3. 1001 vins qu'il faut avoir goûtés dans sa vie, Flammarion,‎ octobre 2008, 959 p. (ISBN 978-2-08-121209-1), p. 894

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide des cépages, 300 cépages et leurs vins, Ambrosi, Dettweiler-Münch, Rühl, Schmid et Schuman, éditions ULMER, 1997. (ISBN 2-84138-059-9).
  • Pierre Galet: Dictionnaire encyclopédique des cépages Hachette Livre, 1. édition 2000 (ISBN 2-01-236331-8)
  • Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France, édition du Ministère de l'Agriculture et de la pêche, 1994.

Sur les autres projets Wikimedia :