Alcidamas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alcidamas d'Élée
Picto infobox auteur.png

Philosophe Occidental

Antiquité

Naissance
-420 environ
Élée ( Asie Mineure )
Décès
-360 environ
École/tradition
Principaux intérêts
Rhétorique, Sciences Politiques, critique littéraire
Idées remarquables
Formes et forces du discours
Influencé par
A influencé

Alcidamas, en grec ancien Αλκιδάμας est un sophiste et rhéteur grec du Ve siècle av. J.-C., natif d’Élée en Éolide (acmé vers 424 av. J.-C).

Disciple de Gorgias, à qui il succéda au sein de son école de rhétorique, il fut adversaire de l’enseignement d’Isocrate ; il a enseigné la technique rhétorique à de futurs prestigieux orateurs : Eschine et Démosthène.

Sa vie et les circonstances de sa mort sont inconnues. Il est cependant acquis qu'il a résidé à Athènes plusieurs années pour pouvoir enseigner. Sa présence en Sicile est probable, car un témoignage ancien[1] précise que ses œuvres étaient appréciées et recommandées à Syracuse ; de plus la Sicile était la Terre d'origine de Gorgias, son maître. Il reste de lui deux harangues : l'une d'Ulysse contre Palamède, l'autre contre les rhéteurs du temps, œuvre authentique intitulée Sur les sophistes, où il argumente en faveur de discours impromptus plutôt que préparés à l'avance par écrit.

Ses œuvres connues[modifier | modifier le code]

Discours sur des thèmes variés à la manière des sophistes 
  • Contre les sophistes
  • Contre Palamède
  • Un discours en faveur des Mésseniens intitulé Le Messéniaque[2]
  • Éloge de Naïs[3]
  • Éloge de la Mort[4]
  • Discours sur la musique[5]
Des ouvrages d'érudition 

Références[modifier | modifier le code]

  1. Plutarque : Vie de Démosthène (5,7)
  2. cité par Aristote dans La Rhétorique : II,23 1397a1)
  3. À propos d'une célèbre courtisane grecque : Athénée, Deipnosophistes [détail des éditions] [lire en ligne] (XIII 592C)
  4. Discours perdu de Ménandre le Rhéteur (Sur les discours épidictiques : II, 1)
  5. Fragment probable du début du propos dans le papyrus Pap Hibeh 13, attribué à Alcidamas par la critique Moderne
  6. Vie de Démosthène : 5,7)
  7. quelques fragments papyrologiques sont conservés et un autre sur un palimpseste

Note[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Alcidamas » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Plutarque, Vies parallèles [détail des éditions] [lire en ligne] (Vie de Démosthène)