Alcazar d'été

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alcazar et Alcazar (Paris).
Affiche de Jules Chéret pour l'Alcazar d'été (1895).

L'Alcazar d'été (aujourd'hui Pavillon Gabriel) est un café-concert parisien ouvert en 1860 et disparu en 1914, anciennement situé 5 avenue Gabriel, dans les jardins des Champs-Élysées (VIIIe arr.).

Historique[modifier | modifier le code]

Ancien Café Morel (ou Chalet Morel), construit en 1841 dans l’esprit des constructions antiques, est sis derrière le palais de l'Élysée. Il est racheté en 1860, par Arsène Goubert, déjà propriétaire de l'Alcazar du rue du Faubourg-Poissonnière (Xe arr.), qui lui donne le surnom d’Alcazar d'été (tandis que celui du Faubourg-Poissonnière devient l'Alcazar d'hiver[1]).

Entièrement rénové dans les années 1950 et rebaptisé pavillon Gabriel, c'est aujourd'hui un lieu dédié aux réceptions et aux congrès (géré par le traiteur Potel et Chabot), ainsi qu'un studio de télévision où sont enregistrées notamment les émissions de Michel Drucker.

Quelques artistes programmés[modifier | modifier le code]

À la suite d'un dépouillement des programmes, Philippe Chauveau précise[1] que les artistes suivants se sont produits à l'Alcazar d'été  :

Sources[modifier | modifier le code]

  1. a et b Chauveau, 1985, p. 116-117.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Chauveau, « Dictionnaire historique des cafés-concerts et des music-halls de Paris, suivi d'un article sur les établissements de province » in André Sallée et Philippe Chauveau (dir.), Music-hall et café-concert, Bordas, 1985, p. 113-189 (ISBN 2-04-016371-9)

Iconographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]