Alcazaba (Almería)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alcazaba.
Alcazaba d'Almería
Alcazaba de Almería.jpg
Présentation
Style
Forteresse
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Communauté autonome
Ville
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Andalousie
voir sur la carte d’Andalousie
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Espagne
voir sur la carte d’Espagne
Red pog.svg

L’Alcazaba d'Almería (de l'arabe qasaba, قصبة, al kasbah, 'citadelle') est une forteresse située dans la ville éponyme en Andalousie.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 995, Almería gagne le statut de médina (ville) grâce au calife Abd al-Rahman III avec la construction de la citadelle défensive, située dans le secteur haut de la ville. Dotée de murailles et de tours mais aussi de squares, de maisons et d’une mosquée, la Alcazaba est également destinée à accueillir le siège du gouvernement local, commandant la ville et la mer toute proche.

Le complexe est élargi sous Almanzor (premier ministre du Calife Hicham II) et, plus tard, sous Al-Jairan, premier roi de la taïfa d'Almería (1012 à 1028).

Architecture[modifier | modifier le code]

Alcazaba Almería 007.JPG
Cour supérieure

La première enceinte correspond au premier camp musulman et est utilisée comme abri pour la population en cas de siège. À cette fin, elle a été dotée d'importantes citernes à eau de pluie. La première enceinte est séparée de la seconde par le Muro de la Vela (Mur de la voile), qui tient son nom d'une cloche, la Santa María de los Dolores, qui avertissait la population en cas d'événements tels que l'arrivée d'un navire dans le port, le danger, les incendies, etc.

La seconde enceinte est un lieu de résidence pour les gouverneurs, leurs soldats et leurs serviteurs et comprend également des bains, des réservoirs, des tentes.

L’enceinte extérieure est la plus moderne de la forteresse. Après la conquête chrétienne d'Almería, les Rois catholiques possèdent un château construit dans le secteur le plus élevé de la ville, plus apte à résister à l'artillerie moderne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source[modifier | modifier le code]