Alcamène (Sparte)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alcamène (homonymie).

Alcamène (en grec ancien Άλκαμένης) est un roi de Sparte, 9e souverain de la dynastie des Agiades[1], il succède à son père Télècle[2].

Sous son règne, Pausanias rapporte qu'un émissaire spatiate est envoyé en Crète pour « apaiser leurs querelles » et leur conseilla de se concentrer sur la bande cotière maritime[2].

Son règne semble particulièrement guerrier avec la destruction de la ville d'Hélos[2] et surtout le début de la première guerre de Messénie[3]. Il meurt en pleine guerre[3], son fils Polydore lui succède.


Plutarque rapporte quelques mots de ce roi[4] :

« On demandait à Alcamène, fils de Téléclus, quel était pour un prince le plus sûr moyen de conserver son royaume : C'est, répondit-il, de se mettre au-dessus d'un vil intérêt. »

« Un autre lui demandait pourquoi il n'avait pas reçu les présents des Messéniens : C'est, répondit-il, que si je les avais acceptés, je n'aurais pu vivre en 'paix avec les lois. »

« Quelqu'un lui disait qu'il vivait bien frugalement pour la fortune qu'il avait. Quelque riche qu'on soit, répondit-il, il est beau de vivre d'après ce que la raison prescrit, et non d'après ses désirs. »


Sources[modifier | modifier le code]

  1. « Léonidas de Lacédémone était le plus considéré, et commandait en chef toute l'armée. Il comptait parmi ses ancêtres Anaxandrides, Léon, Eurycratides, Anaxandre, Eurycrates, Polydore, Alcamènes, Téléclus, Archélaüs, Agésilaüs, Doryssus, Léobotes, Echestratus, Agis, Eurysthènes, Aristodémus, Aristomachus, Cléodéus, Hyllus, Hercule. » Hérodote, Histoire, VII, 204 remacle.org
  2. a, b et c « Télècle eut pour successeur Alcamène, son fils; les Lacédémoniens, sous le règne de ce dernier, envoyèrent dans l'île de Crète Charmidas, fils d'Euthys et l'un des principaux de Sparte, pour apaiser les querelles qui divisaient les Crétois; il leur fit prendre la résolution d'abandonner les villes de l'intérieur, places peu considérables, et d'aller se réunir dans celles dont la situation favorisait les entreprises maritimes. Les Lacédémoniens détruisirent à la même époque Hélos, ville sur les bords de la mer, que les Achéens possédaient encore, et ils défirent les Argiens, qui étaient venus au secours des Hilotes. » Pausanias, Description de la Grèce [détail des éditions] [lire en ligne] III, 2
  3. a et b Pausanias, Description de la Grèce [détail des éditions] [lire en ligne] IV, 4-7
  4. Plutarque, Apophtegmes des Lacédémoniens, remacle.org