Alcétas Ier d'Épire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alcétas.

Alcétas Ier (né v. 410 av. J.-C. et mort v. 370 av. J.-C.) est le fils du roi Tharybas des Molosses. Il fut roi de 390 av. J.-C. ou 385 av. J.-C. à 370 av. J.-C..

Règne[modifier | modifier le code]

Le règne du roi Alcétas Ier n'est connu que par l'épisode suivant relevé par Diodore de Sicile.

Alcétas Ier d'Épire roi des Molosses, chassé de son trône par ses sujets se réfugie auprès de Denys l'Ancien tyran de Syracuse. Celui-ci profite de sa présence pour mettre en œuvre son projet d'établir des cités dans la dépendance de Syracuse le long des rivages de la mer Adriatique. Son but est d'assurer à ses vaisseaux le passage de la mer Ionienne pour aller jusqu'en Épire et d'avoir des ports dans ce pays où il voulait baser de grandes forces navales destinées à piller le temple de Delphes qu'il savait plein de trésors. Dans ce contexte il fait alliance avec les Illyriens eux-mêmes alliés d'Alcétas Ier dont ils avaient favorisé la fuite à Syracuse.

Les Illyriens étaient par ailleurs en guerre pour rétablir Alcétas sur son trône, Denys leur envoie donc un contingent de 2 000 hommes et 500 paires d'armures complètes « à la Grecque ». Les Illyriens en revêtent les plus braves de leurs soldats et répartissent les deux mille hommes dans leurs corps de troupes. Ayant rassemblér toutes leurs forces, ils traversent l'Épire pour atteindre le pays des Molosses, où il ne rencontre pas de résistance et qu'ils mettent au pillage ainsi que la totalité de l'Épire. Il réussissent par ailleurs à reconduisirent le roi Alcètas Ier jusque dans son palais.

Les Molosses s'étant rassemblés en corps d'armée, leur livrent combat mais les Illyriens vainqueurs tuent plus de 15 000 hommes. Les Lacédémoniens apprenant les dommages que les peuples d'Épire avaient soufferts, leur envoient des recours par le moyen desquels il repoussent l'incursion des Barbares[1].

Postérité[modifier | modifier le code]

À la mort d'Alcétas, les deux fils du roi, Néoptéolème et Arymbas, d'abord divisés, s'accordent enfin à partager également le pouvoir, et ils observent fidèlement leurs conventions[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Diodore de Sicile, Livre 15 § 13.
  2. Pausanias, Livre I chapitre 11 .

voir aussi[modifier | modifier le code]