Alcétas II d'Épire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alcétas.

Alcétas II d'Épire (mort en 307 av. J.-C.) est le fils d’Arymbas. Il fut roi des Molosses et régna de 313 av. J.-C. à 307 av. J.-C..

Règne[modifier | modifier le code]

Après la mort de son frère cadet Éacide, les Épirotes, donnent la royauté à Alcétas II, qui avait été exilé par leur père Arymbas, et qui s'était toujours montré hostile à Cassandre de Macédoine. Lyciscos, nommé par Cassandre au commandement militaire de l'Acarnanie, entre avec une armée en Épire, espérant facilement détrôner Alcétas II dont l'autorité ne semblait pas encore bien affermie.

Alcétas II, de son côté, envoie ses deux fils, Alexandre et Teucros, dans les villes, avec l'ordre d'y faire de grandes levées de troupes. Quant à lui, il partit à la tête de son armée, et, arrivé à peu de distance de l'ennemi, il attend le retour de ses fils. Mais, attaqué par Lyciscos qui commandait des forces supérieures, les Epirotes, frappés de terreur, abandonnent Alcétas qui se réfugia à Eurymenas, ville de l'Épire. Pendant qu'il y était assiégé, son fils Alexandre lui apporte du secours. Il s'engage un combat sanglant dans lequel sont tués plusieurs chefs, entre autres Micythos et Lysandre l'Athénien, chargé par Cassandre du gouvernement de la Leucadie. Bientôt après, Dinias arrive au secours de Lyciscos, près de succomber, et renouvelle le combat. Alexandre et Teucros sont vaincus et se réfugient avec leur père dans une place forte. Lyciscos prend d'assaut la ville d'Eurymenas, et la détruit.

Lorsque Cassandre apprend la défaite de ses troupes, il se rend en Épire pour secourir Lyciscos, car il ignorait encore le succès du second combat. Trouvant Lyciscos victorieux, il fait la paix avec Alcétas, et conclut avec lui un traité d'alliance.

Les Épirotes continuent pendant quelque temps à être gouvernés par le roi Alcétas II, mais ce personnage extrêmement violent se montre trop dur envers le peuple, il est égorgé avec ses deux fils cadets encore en bas âge, Hésionée et Nisos. Le sort des deux aînés demeure inconnu.

Glaucias le roi d'Illyrie saisit l'occasion pour restaurer sur le trône Pyrrhus Ier, le fils d'Éacide, âgé d'une douzaine d'années.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Éacides

Sources[modifier | modifier le code]