Albreda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Albreda de nos jours

Albreda était une enclave française en Gambie sur la rive nord du fleuve Gambie, désignée diversement comme un poste commerçant ou un marché d'esclaves.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle fut tout d'abord établie par la France en 1681, bien qu'elle fut habitée premièrement par les indigènes. La terre fut donnée aux Français par le souverain local, Niumi Mansa, car son peuple était dépendant du commerce avec les Européens. La colonie française ne fut jamais très étendue, mais présenta un inconvénient pour les Anglais, qui avaient autrefois le monopole sur le commerce du fleuve Gambie, ainsi que la propriété de l'Île James, laquelle île remplissait la même fonction, environ 3 kilomètres sur la rive opposée. Il y eut des tensions perpétuelles et des escarmouches sporadiques entre les deux puissances.

En 1857, l'Empire colonial français transféra la souveraineté sur Albreda à l'Empire britannique. Albreda accueille aujourd'hui un musée consacré à l'esclavage.

Liens externes[modifier | modifier le code]

13° 20′ 04″ N 16° 23′ 12″ O / 13.334444, -16.386667 ()