Alberto García-Alix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alberto García-Alix, né le 22 mars 1956 à León, est un photographe espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débutant son travail artistique en 1976, après la mort du Général Franco, Alberto García-Alix est considéré à partir des années 1980 comme l'un des principaux acteurs du mouvement culturel de la Movida, bien qu'il s'en défende et se présente comme un photographe de la marge : les milieux underground de la nuit, du rock'n'roll, des bikers, des toxicomanes, des stars du porno[1].

Depuis quelques années, il réalise également des vidéos.

Récompensé du Prix national de la photographie espagnol (1999), il a réalisé plus d'une trentaine d'expositions et publié dans de prestigieux magazines de mode (Vogue, Vanity Fair). Reconnu dans le milieu de l'art contemporain, ses œuvres sont aujourd'hui présentes dans plusieurs musées en Espagne, et il expose à travers le monde. Aujourd'hui Alberto García-Alix est parfois qualifié de « plus grand photographe espagnol contemporain[2] ».

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 2007, Les Rencontres d'Arles, France. Exposition et projection au Théâtre Antique.
  • Musée Reina Sofía, Madrid, À l'occasion de la sortie de son premier film "De donde no se vuelve", le musée organise une rétrospective de son œuvre des années 1980 à nos jours
  • Museo de Arte Ontemporánea de Castilla y León
  • Centro Galego de Arte Contemporánea, Saint-Jacques de Compostelle
  • Musée d'Art contemporain, Madrid

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Lo que dura un beso, photographies de Alberto García-Alix, catalogue d'exposition, édition Kamel Mennour, Paris, 2002, 130 p. (ISBN 2-9141171-13-7[à vérifier : isbn invalide])
  • Alberto García-Alix. ; Alberto García-Alix; F Calvo Serraller; Madrid : La Fábrica con la colaboracón de Obra Social Caja Madrid, 2000. (OCLC 45667776)
  • Alberto García-Alix, 1978-1983. ; Alberto García-Alix; Círculo de Bellas Artes; Madrid : Ardora, 1999. (OCLC 43284425)
  • García Alix fotografías ; Titto Ferreira; Alberto Anaut; Madrid : TF : La Fábrica, 2002. (OCLC 49859540)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « J'ai eu le sentiment de vivre la movida en première ligne mais je ne l'ai jamais photographiée. Je n'avais pas cette intention. Je me contentais de photographier à l'instinct mon entourage, qui était plus celui de l'underground. » Alberto García-Alix, cité par Le Figaro 5 juillet 2007
  2. Le Figaro 5 juillet 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]