Alberto Franceschini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Franceschini.

Alberto Franceschini est un militant politique italien né à Reggio d'Émilie le 26 octobre 1947.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord membre des Jeunesses communistes, il fait partie de ceux qui refusent la déstalinisation et préfèrent l'image de Staline à celle de Gramsci. Il évolue vers l'action extra-parlementaire, puis vers la lutte armée, sur le modèle des groupes de guérilla urbaine d'Amérique latine. Il est l'un des principaux fondateurs des Brigades rouges avec Renato Curcio.

Il a été arrêté en 1974 par le général Carlo Alberto Dalla Chiesa et condamné à dix-huit ans de prison. En 1983, il se dissocie (it) de la lutte armée. Il est libéré en 1992 après avoir purgé sa peine et devient un des dirigeants de l’ARCI (it), principale association de loisirs et de culture de la gauche italienne[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Mara Renato e io. Storia dei fondatori delle BR, avec Pier Vittorio Buffa et Franco Giustolisi, A. Mondadori, 1988. ISBN 88-04-30567-3.
  • La borsa del Presidente. Ritorno agli anni di piombo, avec Anna Samueli, Ediesse, 1997. ISBN 88-230-0271-0.
  • Che cosa sono le BR. Le radici, la nascita, la storia, il presente, avec Giovanni Fasanella, BUR, 2004. ISBN 88-17-00234-8.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Pino Casamassima, Il libro nero delle Brigate Rosse, Newton Compton Editori,‎ 2012, p. 175

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alberto Franceschini, Brigades rouges : L'histoire secrète des BR racontée par leur fondateur, entretien avec Giovanni Fasanella, Éditions Panama, 2005, (ISBN 2-7557-0020-3)