Alberto Fortis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait d'Alberto Fortis repris de l'ouvrage rédigé par Bartolommeo Gamba, Galleria dei letterati ed artisti più illustri delle provincie Austro - Venete che fiorirono nel secolo XVIII. Venezia, publié en 1822.
Page couverture de Viaggio in Dalmazia dell' Abate Alberto Fortis, 1774.

Alberto Fortis (né Giovanni Battista Fortis[1] en novembre 1741 à Padoue, Italie - 21 octobre 1803 à Bologne, Italie) est un écrivain, naturaliste et cartographe italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alberto Fortis (nom qu'il s'est donné) est né à Padoue en Italie soit le 9 ou 11 novembre 1741.

Il voyage beaucoup en Dalmatie, ce qui lui donne le matériel nécessaire pour rédiger Viaggio in Dalmazia dell' Abate Alberto Fortis (Voyages en Dalmatie, par l'abbé Alberto Fortis), publié la première fois en 1774 à Venise, puis à Londres en 1778[2],[3],[note 1]. La partie la plus remarquable de l'ouvrage est sa description de la Morlachia, mot utilisé par Fortis pour distinguer les terres intérieures des villes côtières soumises à l'influence de la République de Venise. L'usage de ce mot a été critiqué par l'écrivain croate Ivan Lovrić (en), auteur de Notes on 'Travels in Dalmatia' of Abbe Alberto Fortis, dans lequel il accuse Fortis de plusieurs erreurs factuelles et qu'il a tenté de rectifier[4]. Viaggio in Dalmazia... joue un rôle important dans la reconnaissance de la culture dalmate pendant la montée du romantisme en Europe. L'arrière-pays est décrit par la balade folk Hasanaginica, rapportée et notée la première fois par Fortis[5].

En 1795, Fortis est élu fellow de la Royal Society.

Il meurt à Bologne en Italie le 21 octobre 1803[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Travels into Dalmatia; containing general observations on the natural history of that country and the neighbouring islands; the natural productions, arts, manners and customs of the inhabitants: in a series of letters from Abbe Alberto Fortis, première publication à Londres par J. Robson, 1778[6]
  • A poetical sketch of the revolutions that have happened in the natural history of our planet intended as a specimen of a philosophical and theological poem, première publication à Londres par B. White, 1786[7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Alberto Fortis » (voir la liste des auteurs)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Abate est l'épellation en italien d'« Abbe »

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Addison's Rare Books & Bindery, « 1774. Viaggio in Dalmazia. 1st Edition with 15 folding plates. Very Rare », OneRareBook.com,‎ mars 2014
  • (en) Marisa Ciceran, « Alberto Fortis », Istria on the Internet,‎ 22 septembre 2011 (consulté le 29 septembre 2011)
  • (en) Alberto Fortis, Travels into Dalmatia; containing general observations on the natural history of that country and the neighboring islands; the natural productions, arts, manners and customs of the inhabitants: in a series of letters from Abbe Alberto Fortis., Londres, J. Robson,‎ 1778 (lire en ligne)
  • (en) Alberto Fortis, A poetical sketch of the revolutions that have happened in the natural history of our planet : intended as a specimen of a philosophical and theological poem, Londres, B. White,‎ 1786 (lire en ligne)
  • (en) International Musicological Society Congress, Kongressbericht, vol. 3, Bärenreiter,‎ 1990
  • (en) Barbara W. Maggs, « Three Phases of Primitivism in Portraits of Eighteenth-Century Croatia », Slavonic and East European Review, vol. 67, no 4,‎ octobre 1989, p. 546–563
  • (en) Larry Wolff, Venice and the Slavs: The Discovery of Dalmatia in the Age of Enlightenment, Stanford University Press,‎ 2003 (ISBN 0-8047-3946-3)