Albertano da Brescia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Albertano da Brescia ou Albertanus causidicus Brixiensis (Brescia, fin du XIIe siècle - Brescia, après 1253) est un juriste, philosophe et écrivain italien du XIIIe siècle

Biographie[modifier | modifier le code]

Il existe peu de documents concernant la vie d'Albertano da Brescia et la plus grande partie des renseignements le concernant proviennent de l'étude de ses œuvres, d'archives notariales et actes publics.

Il est documenté inscrit au collegio dei causidici de Brescia, la corporation de laquelle proviennent les magistrats de la commune bresciane, de tradition guelfe. Il a probablement étudié à l'Université de Bologne (1215 - 1220 environ) et a été influencé par le mouvement franciscain naissant duquel il s'inspira tout au long de sa vie.

Pendant le conflit opposant les brescians à l'empereur Frédéric II du Saint-Empire qui en 1238 avait assiégé Brescia, Albertano commanda la défense de Gavardo. Le 26 août 1238, il fut fait prisonnier et incarcéré à Crémona, cité ghibelline. En captivité il écrivit De amore et dilectione Dei et proximi, la première de ses œuvres philosophiques qu'il dédia à ses trois enfants Vincenzo, Stefano et Giovanni degli Albertani. Remis en liberté peu après, il retourna à Brescia. En 1243 il se rendit à Gênes comme « assessor », consultant légal du podestà Emmanuele Maggi, lui aussi originaire de Brescia.

Il n'existe aucune autre information le concernant après l'année 1253.

Albertano habitait en « ora S. Agathae », c'est-à-dire près de la porte Santa Agata, à proximité du nouveau couvent Saint François construit en 1254, où il a été probablement enterré.

Ses traités représentent une vaste œuvre érudite sacrée et profane, un ensemble de notes préceptes d'origine biblique mais aussi d'auteurs latins, le tout imprégné d'esprit franciscain. Ils ont été vulgarisés en 1268 par Andrea da Grosseto et Soffredi del Grazia en 1278.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Traités
Sermons
  • Sermo Januensis (1243)
  • Sermones quatuor (vers 1250)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • P. Guerrini, «Albertano da Brescia». In: Dizionario Biografico degli Italiani, Vol. I, Roma: Istituto dell'Enciclopedia italiana, 1960 (on-line)
  • Manlio Pastore Stocchi, «Albertano da Brescia». In: Vittore Branca, Dizionario critico della letteratura italiana, Turin: UTET, 1973, vol. 1,p.  7-10.
  • Enrico Giustacchini, Il giudice Albertano e il caso della fanciulla che sembrava in croce, Liberedizioni, Brescia, Italie 2014.

Note et référence[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]