Albert Stohr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Albert Stohr
Image illustrative de l'article Albert Stohr
Albert Stohr en août 1959 sur le Lac de Constance
Biographie
Naissance 13 novembre 1890
Friedberg (Hesse)
Ordination sacerdotale 19 octobre 1913
Décès 3 juin 1961
Seligenstadt
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 24 août 1935
par Mgr Conrad Gröber
Dernier titre ou fonction Évêque de Mayence
Évêque de Mayence

Abert Stohr, né le 13 novembre 1890 et mort le 3 juin 1961, est évêque de Mayence en Allemagne de 1933 à 1961. Il s'est distingué par son opposition au national socialisme.

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Albert Stohr est né à Friedberg (Hesse), dans l'une familles catholiques. Ses parents étaient Emil Stohr, fonctionnaire de chemin fer de Hesse et son épouse Elisabeth. Après des études au école des Augustins de Friedberg, il avoir passé son Abitur en 1909. Il entre ensuite au séminaire de Mayence, où il se lie d'amitié avec Romano Guardini. Stohr est ordonné prêtre le 19 octobre 1913 dans le cathédrale Saint-Martin de Mayence. Il est alors nommé subrecteur à la collège de Mayence en 1914, 1915 aumônier à l'église Saint Emmeran à Mayence, 1916 subrecteur à la collège de Bensheim, 1918 aumônier à Viernheim et 1919/20 remplaçant, à la séminaire de formation des enseignants à Bensheim. À partir de 1920, il étudie à l'université de Fribourg-en-Brisgau et a reçu son doctorat en 1921.

Après de nouvelles études à Münster, Rome et Giessen il s'est qualifié en 1924 pour la théologie dogmatique à Martin Grabmann à Munich avec une thèse sur la doctrine de la Trinité du Ulrich de Strasbourg dominicaine. En 1925, il a reçu une nomination comme professeur d'histoire de l'Église et de l'homilétique au séminaire de Mayence. Il était de 1926 à 1935 professeur de théologie dogmatique. En parallèle, il a enseigné de 1925 à 1932 à l'Institut pédagogique de Mayence. Il s'est engagé, entre autres, dans la société Görres.

De 1931 à 1933, il a été membre du Parti du Zentrum allemand au Landtag de l'État populaire de Hesse.

1932 Stohr a publié un article en Mainzer Journal intitulé „Warum wir Hitler nicht wollen“ («Pourquoi nous ne voulons pas Hitler") sur la croyance des nazis et les «nouveaux» idéologue de Blutmythus de nazi Alfred Rosenberg et est venu à la conclusion que les catholiques convaincus et protestante Hitler ne devrait pas choisissez.

Mandat comme évêque à l'époque du national-socialisme[modifier | modifier le code]

Activité dans la période d'après-guerre[modifier | modifier le code]

Évaluation[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ludwig Lenhart, Bischof Dr. theol. Dr. iur. h.c. Albert Stohr von Mainz (gest.) [Nachruf]. In: AmrhKG 13 (1961), S. 477.
  • Ludwig Falck, Die Nachfolger des Willigis auf dem Mainzer Stuhl. dans: Wilhelm Jung im Auftrag des Diözesanbischofs und des Domkapitels (Hrsg.): 1000 Jahre Mainzer Dom : (975–1975). Werden u. Wandel ; Ausstellungskatalog und Handbuch ; exposition de Bibliothèque diocésaine de Mayence de 31 mai–31 août 1975, Albert Stohr, p. 111f, DNB 760445761.
  • Karl Lehmann, „Dominus fortitudo – Der Herr ist meine Stärke.“. Bischof Dr. Albert Stohr (1890–1961) – Hirte in schwieriger Zeit. Dans: Franz J. Felten (Hrsg.): Mainzer (Erz-)Bischöfe in ihrer Zeit (= Mainzer Vorträge. Bd. 12). 2008, p. 143-165 (en ligne, abgerufen am 19. November 2011).
  • Werner Marzi, Albert Stohr, Diözesanbischof 1935–1961. Dans: Institut für Geschichtliche Landeskunde, Elmar Rettinger, Peter Eulberg (Hrsg.): 2000 Jahre Mainz. Geschichte der Stadt. (2000 années Mayence. Histoire de la ville) digital. CD-ROM. 2009 (en ligne, abgerufen am 19. November 2011).
  • Lothar Kreuzer, Friedberger Geschichtsverein e.V. (Hrsg.), Leben und Werk von Bischof Albert Stohr. Présentation à la société historique de Friedberg en 2010 (en ligne, abgerufen am 19. November 2011).
  • Karl Kardinal Lehmann avec Peter Reifenberg et Barbara Nichtweiß (Hrsg.), Dominus Fortitudo. Bischof Albert Stohr (1890–1961). Avec les contributions de Jürgen Bärsch, Hermann-Josef Braun, Leonhard Hell, Michael Kißener, Karl Lehmann, Barbara Nichtweiß, Eva Rödel, Leo Veith, Peter Walter entre autres et une sélection d'écrits et des sermons de Albert Stohr 1928–1945 (= nouvel annuaire pour le diocèse Mayence 2011). Mainz und Würzburg 2012, p. 472 , DNB 1024327043.

Notes et références[modifier | modifier le code]