Albert Starr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cardiologue américain de renommée mondiale, prix Lasker en 2007, Albert Starr, invente, en 1958, avec l’ingénieur Lowell Edwards, la première valve cardiaque artificielle mécanique (greffée pour la première fois, avec succès, en 1960). Il est aujourd’hui directeur médical de l’institut cardio-vasculaire Providence St Vincent (Portland, Oregon).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1926, à New York, Starr obtient son diplôme, en 1949, à l’Université de Médecine et de Chirurgie de Columbia. Il poursuit sa formation à l’Hôpital Johns-Hopkins et se spécialise en chirurgie thoracique dans deux hôpitaux de l’université de Columbia, l’Hôpital Bellevue et l’Hôpital Presbytérien. Starr travaille pour l’université de Columbia jusqu’en 1957, en tant qu’assistant chirurgien avant de partir pour l’Ouest où l’Association de Cardiologie de l’Oregon lui offre de financer ses recherches. Là bas, il travaille dans le département des enfants infirmes de l’université de l’école médicale de l’Oregon (aujourd’hui Université de Science et de Santé de l’Oregon). En 1964, Starr et son équipe de chirurgiens s’installent au Centre médical Providence St Vincent (Portland, Oregon).

Parcours[modifier | modifier le code]

En 1960, il implante avec succès la première valve cardiaque artificielle. Il a depuis contribué à améliorer les techniques de correction des déformations congénitales du cœur, des pontages coronariens ou des greffes du cœur.

Juillet 2000, il reçoit la prestigieuse International Heart Pioneer Award de la Société de chirurgie thoracique cardio-vasculaire (Fr).

1998 : réalise à Paris, en compagnie du Dr Alain Carpentier, une des premières opérations robotisées, assistées par ordinateur, en chirurgie cardiaque.

Sources[modifier | modifier le code]