Albert Namatjira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Albert Namatjira, 1949 Alice Springs.

Albert Namatjira ( - [1]) est l'un des plus célèbres peintres australiens. Aborigène, il était membre du peuple Arrernte de l'ouest, un peuple indigène de l'ouest des monts MacDonnell.

Il est surtout connu pour ses aquarelles de paysages du désert australien, un style qui a inspiré l'École Hermannsburg d'art aborigène. Bien que son travail soit de toute évidence le produit de sa vie et de ses expériences, ses tableaux ne sont pas les œuvres symboliques du style traditionnel de l'art autochtone, mais des représentations richement détaillées. Il est également connu pour avoir été le premier aborigène du Territoire du Nord à se voir accordé la citoyenneté australienne, c'est-à-dire pour qui ont été levées les restrictions discriminatoires de la législation australienne qui faisait des Aborigènes des pupilles de l'État, faisant partie, jusque dans les années soixante-dix, « de la faune et de la flore ».

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né à la Mission luthérienne d'Hermannsburg, près d'Alice Springs en 1902, il a été élevé à la mission selon la religion chrétienne de ses parents adoptifs. Après avoir reçu une éducation de style occidental, à l'âge de 16 ans, Namatjira retourne dans la brousse pour y recevoir l'initiation et la culture traditionnelle de la communauté Arrernte (dont il allait finalement devenir un des anciens). Il éprouva beaucoup d'amour et de respect pour ses terres d'origine comme on peut le voir dans ses œuvres. Après son retour dans sa tribu, à l'âge de 18 ans, il épousa sa femme Rubina. Sa femme, comme son beau-père, ne faisait pas partie du groupe de femmes personnes que la tradition l'autorisait à épouser et il viola donc la loi de son peuple en se mariant à l'extérieur du système traditionnel. Il fut mis à l'écart de sa tribu pendant plusieurs années au cours desquelles il travailla comme conducteur de chameaux et visita beaucoup l'Australie centrale, qu'il a par la suite représenté dans ses tableaux.

Bien qu'ayant réalisé quelques petites peintures -qui n'étaient pas des œuvres d'art traditionnelles- dans sa jeunesse, il fut initié à la peinture occidentale par une exposition à la mission de deux peintres de Melbourne en 1934. L'un de ces peintres, Rex Battarbee, retourna dans la région lors de l'hiver 1936 pour y peindre les paysages et Albert lui servit de guide pour lui montrer les paysages locaux. En retour, Albert apprit à faire des aquarelles, un art où il allait rapidement exceller.

La réussite[modifier | modifier le code]

Albert Namatjira commença alors à peindre, dans un style qui lui est unique. Ses paysages mettent en valeur à la fois en arrière plan la robustesse des caractéristiques géologiques du paysage, et, en premier plan, la flore australienne avec de très anciens et majestueux gommiers blancs entourés de broussailles aux formes sinueuses. Son travail avait une grande qualité d'éclairage faisant ressortir les détails du sol et la torsion des arbres à en couper le souffle. Ses couleurs sont similaires aux ocres que ses ancêtres avaient utilisé pour peindre les mêmes paysages, mais son style fut apprécié des Européens, car il se basait sur l'esthétique de l'art occidental.

En 1938, sa première exposition eut lieu à Melbourne et il y vendit toutes ses œuvres. Il en fut de même aux expositions de Sydney et d'Adélaïde. Pendant les dix ans qui suivirent, Namatjira continua de peindre, ses œuvres continuant à se vendre rapidement et sa popularité ne cessa d'augmenter. La reine Élisabeth II est devenue l'une de ses admiratrices les plus notables : il a reçu la médaille du couronnement de la Reine en 1953 et l'a rencontré à Canberra en 1954. Il est devenu très populaire, acclamé par la critique et très riche. Il a, toutefois, toujours été heureux de revenir dans l'outback. Au moins trois film ont été faits sur lui[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [1]