Albert Lainé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lainé.

Albert Lainé

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Albert Lainé vers 1920

Nom de naissance Albert Charles Louis Albert Lainé
Naissance 30 avril 1871
Beauval-en-Caux
Décès 22 mai 1953 (à 82 ans)
Saint-Malo
Nationalité Drapeau de la France France
Profession Maître-Imprimeur
Autres activités
Juge de Commerce (1928-1937)
Distinctions
Divers articles de journaux ont salué Albert Lainé à son décès
Conjoint
Jeanne Marie Anquetin
Descendants
Jacques Lainé, qui lui succéda, et Jacqueline Lainé, docteur en droit, greffière au tribunal de commerce de Saint-Malo
Famille
Descendant de Jehan de Launay, rebelle gantois en 1381, lequel est probablement à l'origine de la devise "l'aisné veulx estre" présente sur le monogramme des ouvrages imprimés par l'imprimerie Lainé

Albert (Charles Louis Albert) Lainé est un imprimeur français né le 30 avril 1871 à la ferme de Socquentot, à Beaunay (commune de Beauval-en-Caux), mort le 22 mai 1953 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Biographie[modifier | modifier le code]

Monogramme

Maître imprimeur rouennais (imprimeries Lainé et de la Vicomté), Albert Lainé succéda à Léon Gy, lui-même successeur de Cagniard. L’imprimerie de la rue des Basnage, représentée en fresque dans l’escalier principal de la Bibliothèque de Rouen, fut transférée 23-27 rue du Pré-de-la-Bataille dans les années 1950. Albert Lainé (comme ses prédécesseurs) imprima les publications de la Société des bibliophiles normands et de la Société rouennaise de bibliophiles, de la Société d’histoire de Normandie, les bulletins du Conseil municipal de Rouen, mais aussi quelques publications du Musée des Beaux-Arts, de la Bibliothèque de Rouen, de la Société libre d'émulation de la Seine-Inférieure et de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen.

Il fut élu le 6 novembre 1920 président de la Chambre syndicale des maîtres imprimeurs, libraires et papetiers de Normandie qu’il anima durant seize années. Son mandat fut marqué par la création de la Caisse d’allocations familiales des arts polygraphiques de Normandie, ainsi que l’établissement de conventions avec les ouvriers à une époque où elles étaient rares. Il nomma Pierre-René Wolf à la vice-présidence le 11 mars 1925, Pierre Vicaire au secrétariat le 22 mars 1927 (remplacé par Henri Poullard), Pierre Lafond[1] au poste de trésorier le 13 juin 1929. Pierre-René Wolf, vice-président, lui succéda le 1er novembre 1936.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. qui fut Directeur du Journal de Rouen à la suite de son père Jean Lafond

Liens externes[modifier | modifier le code]