Albert Kraus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Albert Kraus
Image illustrative de l'article Albert Kraus
Fiche d’identité
Nom complet Albert Kraus
Surnom The Hurricane
Nationalité Drapeau : Pays-Bas
Date de naissance 3 août 1980
Lieu de naissance Oss, Pays-Bas
Style kick-boxing
Taille 1,76 m
Catégorie Poids mi-moyen
Palmarès
  Professionnel
Combats 75 (en kick-boxing)
Victoires 58
Victoires par KO 29
Défaites 14
Matchs nuls 3
Titres professionnels Vainqueur du K-1 World MAX 2002

- Finaliste du K-1 World MAX 2003

- Champion du monde de kick-boxing professionnel WKA des poids welters 2002
Dernière mise à jour : 07 février 2014
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kraus.

Albert Kraus est un boxeur pieds-poings et un artiste martial néerlandais né le 3 août 1980. Il mesure 1,76 m pour environ 70 kg (catégorie des poids welters). C’est le premier combattant de l’histoire à avoir remporté la couronne du K-1 World MAX[1].

En 2009, son club est le Super Pro Gym et il est entraîné par Dennis Krauweel.

Surnommé "The Hurricane", Albert Kraus est un redoutable puncheur. Il a abrégé plusieurs de ses rencontres avec ses techniques de poing. Il combat régulièrement lors des K-1 World MAX, mais il a également participé à la "Superleague", autre célèbre organisation de combats pieds-poings.

Biographie[modifier | modifier le code]

Albert Kraus fait ses débuts dans une grande compétition lors du K-1 World MAX des Pays-Bas (K-1 Holland GP 2002) à Arnhem en 2002, tournoi qu’il remporte brillamment. À la suite de sa performance, il est invité par l’organisation japonaise pour participer aux dernières phases du K-1 World MAX 2002 Final, le 11 mai. En quart de finales, il rencontre le Néo-zélandais Shane Chapman, et remporte le match par décision unanime avec pointage très serré. En demi-finales, il affronte la vedette japonaise, Masato, et abrège le combat au premier round à 2 min 31. Il remportera la finale face au Thaïlandais Kaola Kaovichit par K.O. au premier round en 1 min ; cela avec un enchaînement de coups de poing.

Pour la 6e édition du K-1 World MAX 2007 Final, le 3 octobre, en quart de finales, il bât le grand technicien japonais, Yoshihiro Sato. En demi-finales, il affronte son compatriote la star néerlandaise, Andy Souwer, et perdra par décision à la majorité des juges. Ainsi, il n’aura pas l’occasion de disputer la finale contre le Japonais Masato. Ce dernier perdra en finale face à Andy Souwer[2].

Style de boxe[modifier | modifier le code]

Albert Kraus est un combattant à la façon de combattre plutôt classique. Ce qui fait sa particularité de son jeu, c’est sa férocité, sa résistance aux coups et son bon punch (environ 50 % de victoires avant la limite).

Ses offensives sont faites de gestes simples (coups de poing et coups de pied circulaires). Ses coups sont vifs et « destructeurs ».

Côté défense, il s'appuie principalement sur sa forte capacité à bloquer (et surtout à « encaisser »[3]les chocs).

Sa principale façon de combattre est la « marche en avant » combinée à travail de « sape »[4].Manière comparable à celle d’un engin de démolition ou à un ouragan (d’où son surnom de The Hurricane)

Titres[modifier | modifier le code]

  • Champion d'Europe IKBO 2006
  • Champion du Monde WPKA 2005
  • Champion du Benelux WPKC
  • Vainqueur du K-1 World MAX 2002 Final et finaliste en 2003
  • Champion du Monde WKA 2001
  • Champion d'Europe IKBF
  • Champion des Pays-Bas FIMAC.

Combat de kick-boxing[modifier | modifier le code]

Liste des combats de KICKBOXING d’Albert Kraus

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "K-1 World MAX 2002" – In K-1 USA Reportage de Monty DiPietro le 24-05-2007
  2. "Sweet 'n Souwer K-1 World Max Final" in K-1 grand Prix Website Reportage de Monty DiPietro le 25-05-2007
  3. Encaisseur : se dit d’un combattant dur aux coups ou qui les accepte. Il est capable de supporter une charge importante de coups adverses et souvent sans faire apparaître une quelconque grimace de douleur
  4. Sape : Frappe dans les gants et les bras souvent au même endroit pour affaiblir l’adversaire soulé de coups et notamment fragiliser les armes adverses (mains et muscles des bras)
  5. Combat de têtes : se dit d’un combat effectué volontairement de près (tête contre tête) où les deux protagonistes s’engagent avec âpreté. Dans ce type de confrontation, le physique a pris le pas sur virtuosité, ainsi la qualité technique s’en ressent la plupart du temps. Et c’est souvent le plus « solide » qui l’emporte
  6. Vraie garde : attitude habituelle d’un combattant droitier. En France, on dit habituellement « vraie garde » pour un combattant ayant le pied gauche en avant et « fausse garde » pour un combattant ayant le pied droit en avant
  7. Pressing en sport : placement offensif continu vers l’avant visant à perturber et prendre le dessus sur l’adversaire. Comme son nom l’indique, un pressing exerce sur l’adversaire une sorte de « pression mentale », qu’il doit gérer au même titre que les réponses motrices (comportements techniques)