Albert Ketèlbey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Albert William Ketèlbey (né à Birmingham, le et mort à Cowes, le ) est un compositeur et chef d'orchestre anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Plaque en l'honneur d'Albert Ketèlbey à Birmingham

Albert Ketèlbey composa à l'âge de onze ans une sonate pour piano que complimenta Sir Edward Elgar. Il étudia au Trinity College of Music à Londres et montra un certain talent à jouer d'un large éventail d'instruments pour orchestre. Ces dons furent sans doute à l'origine de sa grande aisance à manier l'orchestration colorée, d'écrire toutes sortes de musiques instrumentales et vocales, avant de connaître le succès, en 1915, pour Dans le jardin d'un monastère. La popularité des compositions qui suivirent lui permit rapidement de s'affranchir des contraintes budgétaires. Il vécut la fin de sa vie sur l'île de Wight, composant et jouant au billard. Il mourut le 26 novembre 1959 à l'âge de quatre-vingt quatre ans.

À seize ans, Ketèlbey devint organiste, et bientôt pianiste de concert, puis directeur musical du Théâtre du Vaudeville à Londres.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Ses œuvres, en général courtes, présentent souvent un caractère mystique et/ou orientaliste. Parmi les plus connues figurent Sur un marché persan, Dans le jardin d'un monastère (en) et Dans le jardin d'un temple chinois.

Héritage[modifier | modifier le code]

  • Sur un marché persan a été repris dans les années 1960 par Duke Reid et le saxophoniste Tommy McCook, sous le titre Persian Cat.
  • Sur un marché persan a été repris par la société Orange pour sa publicité de Noël 2011.
  • Yellow River est une chanson du groupe Christie datant de 1969. Elle a été reprise par Joe Dassin en 1970. L'air est celui de Sur un marché persan.
  • Serge Gainsbourg a repris la musique de Sur un marché persan pour sa chanson My lady héroïne en 1977.
  • Le groupe Muse dans leur dernier album reprend de manière électro-onirique le thème pour constituer le prélude de la piste 4 de l'album français