Albert Chmielowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint Albert Chmielowski
Image illustrative de l'article Albert Chmielowski
Albert Chmielowski
Prêtre
Naissance 20 août 1845
Igolomia, Pologne
Décès 25 décembre 1916 (à 71 ans) 
Cracovie
Nationalité Flag of Poland.svg Polonaise
Béatification 22 juin 1983 Cracovie
par Jean-Paul II
Canonisation 12 novembre 1989 Rome
par Jean-Paul II
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête 25 décembre

Albert Chmielowski, dit Frère Albert, à l'origine Adam Hilaire Chmielowski, né le 20 août 1845 à Igolomia, près de Cracovie, mort le 25 décembre 1916 à Cracovie, est un prêtre polonais, fondateur de la congrégation des Frères du Tiers-Ordre de Saint François, Serviteurs des pauvres, aussi appelés Albertins.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation : un patriote polonais

La jeunesse d'Adam Chmielowski se déroule entre la région de Cracovie (la République de Cracovie, jusqu'à son annexion par l'Autriche en 1846) et le royaume de Pologne sur lequel, depuis l'échec de l'insurrection de 1830-1831, le pouvoir russe (le tsar étant aussi roi de Pologne) est de plus en plus pesant. En 1863, une nouvelle insurrection éclate contre la russification du pays.

Adam est alors étudiant à l'institut agricole et forestier de Puławy ; bien qu'âgé de seulement 17 ans, il participe au soulèvement au cours duquel il est grièvement blessé à une jambe et doit être amputé. Il part pour la France afin d'échapper à la répression et y fait des études d'ingénieur, mais aussi de peinture, abandonnant ses études agricoles.

Adam revient en Pologne en 1873 suite à l'amnistie accordée par le tsar. Confronté à une profonde misère, il renonce à sa carrière, pourtant prometteuse, de peintre, pour s'occuper activement des pauvres, des malades abandonnés et des clochards.

Une vie dans les ordres

Le 24 septembre 1880, il entre au noviciat des jésuites de Stara Wies. Mais, après une période de doute, il quitte les jésuites et rejoint le tiers-ordre franciscain, adoptant pour nom en religion celui d'« Albert ».

Il fonde un premier hospice pour héberger les mendiants de Varsovie, et institue deux congrégations de tertiaires franciscains, l'une pour les hommes, l'autre pour les femmes, les Frères du Tiers-Ordre de Saint François, Serviteurs des pauvres.

À la fin de sa vie, il existe 21 institutions semblables.

Ayant vécu comme les pauvres, le frère Albert Chmielowski meurt dans un des hospices qu'il avait fondé, le jour de Noël 1916.

Actuellement, il existe 69 fondations d'Albertins, 53 en Pologne et 16 au dehors : Angleterre, Argentine, Bolivie, Russie, Slovaquie, Ukraine, Italie et États-Unis.

Béatification et canonisation[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

  • À propos de peinture : « Le travail absorbe à tel point le peintre, il désire tellement faire passer sur sa toile l'idéal entrevu que tout le reste ne compte pas »
  • « Pour sauver les misérables, il ne faut pas les accabler de remontrances, ni leur faire la morale tout en étant rassasié et bien vêtu: il faut se baisser et descendre plus bas encore, devenir encore plus misérable ».
  • «Il y a des choses que la société n'a pas le droit de refuser à ses membres, déclare-t-il: le droit au travail qui leur assure un gîte et le pain quotidien. Si elle manque à ce devoir de justice, elle doit y suppléer par la charité »[1].

Œuvres picturales d'Adam Chmielowski[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

Alors qu'il était étudiant, Karol Wojtyla a écrit une pièce de théâtre sur le Frère Albert, intitulée Frère de notre Dieu. Cette pièce a été adaptée par Krzysztof Zanussi pour son film Our God's Brother : Adam Chmielowski (1997) avec Scott Wilson.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Osservatore Romano, 1983 (n° 27), 1989 (n° 48)
  • Documentation catholique, 1983 (p. 807-810), 1990 (p. 47)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. citations issues du texte de Dom Antoine Marie osb, abbé in l'Abbaye Saint-Joseph de Clairval du 24 décembre 2004