Albert Adès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le tombeau d'Albert Adès au cimetière du Montparnasse, érigé par Hector Guimard, portant un buste réalisé par Georges-Clément de Swiecinski.

Albert Adès, né au Caire le 11 février 1893 et mort à Paris le 18 avril 1921, est un écrivain égyptien de langue française.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est au Caire, en 1913, qu'Albert Adès rencontre Albert Josipovici. Ensemble, ils écrivent deux romans, en français, relatant la vie quotidienne des Égyptiens. Leur deuxième roman, Le Livre de Goha Le Simple, présenté pour le Prix Goncourt en 1919, obtient la deuxième place derrière A l’ombre des jeunes filles en fleurs de Marcel Proust. Le livre sera porté à l'écran sous le titre Goha par Jacques Baratier, avec Omar Sharif et Claudia Cardinale. Le film remportera le prix Un certain regard au festival de Cannes de 1958.

Adès travaillait à une étude comparée de Mirbeau, Maeterlinck et Bergson, La Pyramide - Trois hommes et une vérité, quand la mort l’a surpris. Sa fille, Edmone, a publié en 1949 ses notes manuscrites, sous le titre Adès chez Bergson.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Avec Albert Josipovici

  • Les Inquiets, sous le pseudonyme de A. I. Theix, éditions Calmann-Lévy, Paris : 1914
  • Le Livre de Goha Le Simple, Calmann Lévy préface Octave Mirbeau, éditions Calmann-Lévy, Paris : 1919

Seul

  • Un roi tout nu, éditions Calmann-Lévy, Paris : 1922

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Blum, Anthologie des écrivains d’Égypte d’expression française, édition de Robert Barret Blum, Le Caire : 1937
  • David Leslie Parris, Albert Adès et Albert Josipovici - Ecrivains d'Égypte d'expression française au début du XXe siècle, éditions L'Harmattan, collection : Espaces littéraires, Paris : 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]