Albéric de Reims

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Albéric de Reims ou Aubry de Reims, théologien et prélat français du XIIe siècle, né vers 1085, mort en 1141. Disciple d'Anselme de Laon, partisan du réalisme de Guillaume de Champeaux, adversaire tenace de Pierre Abélard et du nominalisme de Roscelin de Compiègne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il suit les leçons de Geoffroy le Philosophe à l'école de Reims, puis celles d'Anselme à l'École de Laon aux côtés de Pierre Abélard, Guillaume de Champeaux, Gilbert de la Porrée et Lotulfe de Novare, et se lie d'amitié avec le dernier. Par la suite il enseigne avec succès à l'école de Reims avec Lotulfe. Il obtient une charge d'archidiacre.

Grand dialecticien, il se distingue par son éloquence mais est facilement décontenancé lors de débats contradictoires avec ses élèves[1]. Il se rend ensuite à Paris, où il donne des leçons publiques de dialectique sur la montagne Sainte-Geneviève de 1120 à 1122. Jean de Salisbury est son élève[2].

Il adhère au parti d'Anselme, son ancien maître, contre Pierre Abélard. Il est un des principaux accusateurs de celui-ci au concile de Soissons en 1121. Élu évêque de Châlons en 1126, il n'est pas confirmé par le pape malgré le soutien de Bernard de Clairvaux[3]. Après cet échec, il se serait retiré à Liège comme chanoine et semble y avoir continué ses leçons publiques[4]. Il est nommé archevêque de Bourges en 1137 jusqu'à sa mort et participe au concile du Latran en 1139.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire des sciences philosophiques, par une société de professeurs de philosophie, édité par Adolphe Franck en 1844
  2. Notre Dame de Paris, publié par Vrin, 2007 ISBN 2-7116-4114-7, 9782711641147
  3. Bibliothèque sacrée, par Charles Louis Richard
  4. Certains auteurs estiment qu'il s'agit en fait d'un homonyme, Albéric de Paris, qui aurait également été le maitre de Jean de Salisbury Histoire litteraire de la France, par Antoine Rivet de la Grange, François Clément, Charles Clémencet, Pierre Claude François Daunou,