Alatri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alatri
Vue sur la ville
Vue sur la ville
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Lazio.svg Latium 
Province Frosinone 
Code postal 03011
Code ISTAT 060003
Code cadastral A123
Préfixe tel. 0775
Démographie
Gentilé alatresi, alatrensi o alatrini
Population 29 496 hab. (31-12-2010[1])
Densité 304 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 44′ 00″ N 13° 21′ 00″ E / 41.73333, 13.3541° 44′ 00″ Nord 13° 21′ 00″ Est / 41.73333, 13.35  
Altitude Min. 502 m – Max. 502 m
Superficie 9 700 ha = 97 km2
Divers
Saint patron Sixte Ier
Fête patronale mercredi après Paques
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Latium

Voir sur la carte administrative du Latium
City locator 14.svg
Alatri

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Alatri

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Alatri
Liens
Site web http://www.comune.alatri.fr.it/

Alatri est une ville italienne d'environ 29 300 habitants située dans la province de Frosinone dans la région Latium, en Italie centrale.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom actuel de la ville provient du nom romain Aletrium, qui, lui-même trouvait son origine dans une forme préexistante donnée par les populations Ernica et Pélasges, ces derniers provenant de l'Asie Mineure.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le centre-ville est bâti sur une colline. Le point le plus élevé de la ville se situe à 502 mètres d'altitude.

Histoire[modifier | modifier le code]

Alatri est connue dans l’Antiquité sous le nom latin de Aletrium, cité du peuple hernique, allié de Rome à partir de 486 av. J.-C.

En 306 av. J.-C., cette cité refusa de se joindra aux autres villes herniques pour déclarer la guerre contre Rome. Après la défaite des Herniques, Rome récompensa la fidélité d’Aletrium par un traitement de faveur : statut de municipe avec le droit d’élire ses magistrats, accord aux habitants de la citoyenneté romaine et du droit de mariage légal avec les Romains, privilèges enviables à cette époque[2].

Économie[modifier | modifier le code]

Alatri est l'un des principaux sites touristiques du Latium méridional, réputé pour être un grand centre de la Ciociaria.

Culture[modifier | modifier le code]

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le code]


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
30 mai 2006 en cours Costantino Magliocca Centro-Destra  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

  • quartiers (rioni) : Scurano, Valle, Colle, Fiorenza, Spidini, Vineri, Santa Lucia, Sant'Andrea, San Simeone, Civette
  • contrade : Chiappitto, Pacciano, Porpuro, Valle Santa Maria, Carvarola, Capranica, Fontana Vecchia, Maddalena, Piedimonte, Madonna delle Grazie, Melegranate, Montecapraro, Vignola, Valle Carchera, Montesantangelo, Montelarena, Pezza, Allegra, Basciano, Pignano, Castello, Collefreddo, Madonna del Pianto, Montelungo, Montereo, Monte San Marino, Pezzelle, Preturo, Sant'Antimo, San Valentino, Vallecupa, Vallefredda, Valle Pantano, Vallesacco, Valle S.Matteo, Villa Magna, Cassiano, Castagneto, Fraschette, Seritico, Santa Caterina, Vicero, Aiello, Canarolo, Collelavena, Costa San Vincenzo, Maranillo, Cavariccio, Colletraiano, Imbratto, Piano, S. Colomba, Scopigliette, Cucuruzzavolo, le Grotte, Magione, Mole Santa Maria, San Pancrazio, Vallemiccina, Sant'Emidio, Canale, Prati Giuliani, Quarticciolo, Quarti di Tecchiena, Tecchiena, Campello, Mole Bisleti, Cuione, Fontana Santo Stefano, Fontana Sistiliana, Frittola, S. Manno, Arillette, Collecuttrino, Colle del Papa, Laguccio, Montelena, Quercia d'Orlando, San Mattia, Carano, Fontana Scurano, Magliano, Cellerano, Fiume, Fiura, Fontana Santa, Riano, Abbadia, Case Paolone, Fontana Sambuco, Gaudo, Intignano, Colleprata

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Collepardo, Ferentino, Frosinone, Fumone, Guarcino, Morino, Trivigliano, Veroli, Vico nel Lazio

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Tite-Live, Histoire romaine, livre IX, 42-43

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]