Alan Hollinghurst

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alan Hollinghurst

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Alan Hollinghurst en 2011.

Nom de naissance Alan James Hollinghurst
Activités Romancier, poète, nouvelliste, traducteur
Naissance 26 mai 1954 (60 ans)
Stroud, Gloucestershire, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Langue d'écriture Anglais britannique
Genres Roman, poésie, nouvelle, traduction
Distinctions Eric Gregory Award 1979
Prix Somerset-Maugham 1989
James Tait Black Memorial Prize 1994
Booker Prize 2004
Prix du Meilleur livre étranger 2013

Œuvres principales

La Ligne de beauté (2004)
L'Enfant de l'étranger (2011)

Alan Hollinghurst, né le 26 mai 1954 à Stroud dans le Gloucestershire, est un poète, romancier, nouvelliste et traducteur britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils unique d'un banquier, il amorce ses études à la Canford School (en), dans le Dorset, puis les poursuit au Magdalen College de l'université d'Oxford où il obtient un baccalauréat en 1975, puis une maîtrise en littérature en 1979 grâce à une thèse sur les œuvres de Ronald Firbank, E. M. Forster et L. P. Hartley, trois écrivains homosexuels. Pendant ses études universitaires, il est le colocataire du poète Andrew Motion.

À la fin des années 1970, il devient successivement maître de conférence au Magdalen College, au Somerville College et au Corpus Christi College de l'université d'Oxford. En 1981, il décroche un poste d'enseignant à l'University College de Londres.

Il collabore de façon régulière au Times Literary Supplement entre 1982 et 1995.

Son premier roman, La Piscine-bibliothèque (The Swimming Pool Library, 1988), qui remporte le Prix Somerset-Maugham 1989, associe très rapidement Hollinghurst aux écrivains gays contemporains, même s'il n'aime guère l'étiquette, à ses yeux trop limitative, d'écrivain gay[1]. La Ligne de beauté (The Line of Beauty, 2004), roman placé sous les auspices d'Henry James, est récompensé par le Booker Prize.

En France, le Prix du Meilleur livre étranger 2013 est décerné à L'Enfant de l'étranger (The Stranger's Child, 2011).

Alan Hollinghurst a également traduit en anglais les tragédies Bajazet et Bérénice de Jean Racine.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • The Swimming Pool Library, 1988
    Publié en français sous le titre La Piscine-bibliothèque, traduit par Gérard Clarence, Paris, Christian Bourgois, 1991 (ISBN 2-267-00686-3) ; réédition sous le titre La Piscine-bibliothèque, dans une nouvelle traduction d'Alain Defossé, Paris, Albin Michel, 2015
  • The Folding Star, 1994
  • The Spell, 1998
  • The Line of Beauty, 2004
    Publié en français sous le titre La Ligne de beauté, traduit par Jean Guiloineau, Paris, Fayard, 2005 (ISBN 2-213-62586-7); réédition, Paris, LGF, Le Livre de poche no 30881, 2008 (ISBN 978-2-253-11806-0)
  • The Stranger's Child, 2011
    Publié en français sous le titre L'Enfant de l'étranger, traduit par Bernard Turle, Paris, Albin Michel, coll. Les Grandes Traductions, 2013 (ISBN 978-2-226-24973-9)

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • A Thieving Boy (1983)
  • Highlights (2007)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Isherwood is at Santa Monica (1975)
  • Poetry Introduction 4 (1978)
  • Confidential Chats with Boys (1982)
  • Mud (1982)

Traductions[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Didier Eribon, dir., Dictionnaire des cultures gays et lesbiennes, Paris, Larousse, 2003, p. 252 (ISBN 978-2-03-505164-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]