Alan Ford (bande dessinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alan Ford.

Alan Ford est une bande dessinée italienne créée par le dessinateur Magnus (alias Roberto Raviola) et le scénariste Max Bunker (pseudonyme de l'écrivain Luciano Secchi) en juin 1969 pour l'éditeur Corno. En pleine vague de fumetti neri, cette parodie du monde de l'espionnage fut une surprise et un grand succès. Magnus dessina les premiers épisodes avant de se lasser. Un pool de dessinateurs prit la relève : Enrico Fanti, Paolo Chiarini, Paolo Piffarerio, Raffaele Della Monica et Giuliano Piccininno etc. Entre 1983 et 1984, Max Bunker décide de prendre son indépendance et crée sa propre maison d'édition : Max Bunker Press qui continue à éditer Alan Ford et ses multiples séries dérivées malgré une certaine usure du personnage.

Les personnages[modifier | modifier le code]

  • Alan Ford est le personnage central. Dans le N°1, il est le patron d'une agence de publicité miteuse squattant le toit d'un immeuble. Les clients sont rares et les créanciers pressant alors quand on vient lui proposer un emploi stable, il accepte. Malheureusement pour lui, il s'agit d'une agence de services secrets appelés Clan Dynamite (Gruppo TNT en V.O.) qui est aussi miteuse que son travail précédent. Comme ses collègues ont autant de compétence que lui, l'agence n'est pas des plus efficaces. Séducteur maladroit, il est plutôt du genre gentil, mais naïf.
  • Etoile des Neiges (Cariatide en italien et dans les nouvelles éditions du Taupinambour) est le directeur de l'agence. Ses principaux objectifs sont de ne pas dépenser d'argent et de ne pas trop se fatiguer sans toutefois énerver le Vieux qui est le vrai patron.
  • Le Comte Olivier fait dans l'intermittence. Ses états de noblesse sont plutôt derrière lui. Il participe fréquemment aux missions de l'agence sans toutefois en faire vraiment partie. Son objectif majeur étant plutôt d'amasser des richesses à son profit exclusif.
  • Bob Rock est l'homme à tout faire de l'Agence. Petite taille et nez hypertrophié, habillé en Sherlock Holmes, on lui confie souvent les tâches subalternes. De son côté, il essaie de truander pour récupérer quelques fonds et casser la croute. Il est très susceptible sur sa taille.
  • Grunf est le spécialiste de la mécanique de l'Agence. Malheureusement, les mécaniques ont tendance à avoir un long vécu et à tomber en panne, quand ce n'est pas en miettes.
  • Jérémie est le secrétaire d'Etoile des Neiges. C'est un peu l'intellectuel du groupe. Son allure de croque-mort et son air malade ne provoquent pas d'émeutes chez les filles.
  • Le Vieux est le véritable chef, mais il n'apparait pas tout de suite. Vénérable vieillard en fauteuil roulant, il semble avoir tout vécu, ce qui n'a pas arrangé son caractère.

En France[modifier | modifier le code]

En France, la série a débuté en 1975 sous la forme d'un fascicule Petit format (13,5 x 21 cm) aux Editions Sagédition. Apparemment, le succès ne fut pas au rendez-vous car la revue s'arrêta au bout de 12 numéros seulement.

De nos jours, la notoriété de Magnus a rendu ses fascicules assez rares et recherchés.

En 2003, les éditions du Taupinambour, un petit éditeur indépendant (et fan de Magnus) a relancé cette série en publiant des inédits.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pimpf Mag N°10 : Dossier Magnus et Bunker avec une interview de Max Bunker.