Alain Rémond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rémond.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Alain Raymond.

Alain Rémond est un chroniqueur français, né en 1946 à Mortain (Manche).

Parcours[modifier | modifier le code]

Alain Rémond naît dans une famille bretonne de dix enfants. Cette enfance difficile lui inspirera par la suite une série de romans autobiographiques.

Après des études de philosophie et de théologie, il devient professeur d’audiovisuel, puis critique de cinéma.

Alain Remond entre en 1973 comme journaliste à Télérama. Rédacteur en chef adjoint à Paris-Hebdo en 1979, il rejoint Les Nouvelles Littéraires en 1980. C’est à lui que l’on doit la création, en 1981, de la rubrique "Mon Œil" de Télérama, dont il deviendra rédacteur en chef jusqu'en 2002.

Alain Rémond a par ailleurs participé pendant six ans à l'émission Arrêt sur images, diffusée sur France 5.

Actuellement, il rédige toutes les semaines une chronique dans Marianne et un billet chaque jour dans La Croix.

Style d'écriture[modifier | modifier le code]

Le style d'Alain Rémond varie selon le type d'œuvre écrite. On peut tenter de les classer ainsi :

  • tout d'abord, plusieurs de ses romans ont pour sujet ses idoles. Ainsi Les Chemins de Bob Dylan et Montand ont été publiés respectivement en 1971 et en 1977. Ses autres livres sont généralement des fictions, rédigées dans un style plutôt humoristique ;
  • ensuite, il a raconté sa jeunesse dans des romans devenus de grands succès d'éditions (Chaque jour est un adieu, Un jeune homme est passé, Comme une chanson dans la nuit). Il vécut à Trans-la-Forêt en Ille-et-Vilaine à 15 km du Mont-Saint-Michel. Son père était chef cantonnier à la DDE, il côtoyait là-bas les enfants d'un employé de la DDE dont la famille comptait 11 enfants ; parmi les cantonniers il y avait un ancien de l'Armée Leclerc qui combattit à Bir Hakeim ;
  • il a écrit par ailleurs plusieurs livres de réflexion sur l'école ou la religion. Un de ses oncles était recteur (curé), et lui-même a passé quatre ans au séminaire ;
  • enfin, ses différents billets et chroniques constituent une grande partie de son œuvre. Dans ceux-ci, il emploie un style reconnaissable, cherchant à susciter le rire ou le sourire, tirant à la ligne, et dans lequel il décline ses sujets de prédilection : la supposée malveillance d'objets domestiques comme les cintres notamment, l'incongruité burlesque du langage administratif ou technologique ou encore le comportement des personnes dans les files d'attente, les trains ou les cinémas.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • D’amour et de nuit, Éditions de la Grisière, 1971
  • Les Chemins de Bob Dylan, Éditions l'Epi, 1971
  • Aube-Mer, Éditions de Saint-Germain-des-Prés, 1973
  • Yves Montand, Éditions Henri Veyrier, 1977
  • Mon œil. Chroniques cyclothymiques d’un zappeur professionnel, Éditions Syros Alternatives, 1989
  • Les Mémoires de Mon œil, Seuil, 1993
  • Je ne vous ai pas interrompu, Seuil, 1994
  • Les Images, Seuil, 1997
  • Chaque jour est un adieu, Seuil, 2000
  • Un jeune homme est passé, Seuil, 2002
  • À chacun son Everest, Gallimard, 2002
  • Dernières nouvelles de mon œil, Seuil, 2003
  • Comme une chanson dans la nuit, Seuil, 2003
  • A-t-on encore besoin d'une religion, en collaboration avec André Comte-Sponville, Éditions de l'Atelier, 2003
  • L’Élève au cœur, avec Marie-France Santoni-Borne, Seuil, 2004
  • Les Images, Points, 2004
  • Lisez attentivement la notice ! - Petites chroniques de la vie quotidienne, Bayard Culture, 2005
  • Je marche au bras du temps, Seuil, 2006
  • Les Romans n'intéressent pas les voleurs, Stock, 2007
  • Le Cintre était sur la banquette arrière, Seuil, 2008
  • Celui qui n'est pas venu, Stock, 2009
  • Les coulures du temps, en collaboration avec Luc Maréchaux pour les photos, Naïve, 2010
  • Et puis un jour j'ai entendu Bob Dylan, JBZ & Cie, 2011
  • Tout ce qui reste de nos vies, Seuil, 2013

Lien externe[modifier | modifier le code]