Alain Paucard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alain Paucard

Description de cette image, également commentée ci-après

Alain Paucard en 2009.

Activités Écrivain
Naissance (69 ans)
Paris
Langue d'écriture Français

Alain Paucard, né le à Paris, est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il ne vit qu'à Paris, ville dont il est amoureux[1], et se déclare de « nationalité parisienne ».

Il est président à vie du Club des Ronchons, qu'il a fondé en 1986 en compagnie de Bernard Peyrotte et de Marc Vidal, Pierre Gripari en étant le premier et bref président d'honneur. Et Jean Dutourd un pilier.

Il a animé un Libre Journal sur Radio Courtoisie de 1998 à juin 2007.

Il est également un spécialiste du cinéma. Il fait partie des rédacteurs du Guide des films (éditions Robert Laffont) de Jean Tulard et a publié des essais sur Sacha Guitry, Michel Audiard et la série B.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Scénarios de bande dessinée[modifier | modifier le code]

Ouvrages collectifs dirigés par Alain Paucard[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

  • On parle toujours du violon d'Ingres, mais jamais de la trompette de Géricault.
  • Une minute de silence ne dure jamais une minute, même dans les pays riches.
  • Au bal des occasions perdues, je ne ferai pas tapisserie.
  • Plus je me laisse porter par les événements, plus je leur résiste.
  • Le baron Frankenstein a fabriqué un monstre. Les États-Unis ont fabriqué la société multiculturelle.
  • Quand on a rien à perdre, c'est qu'on n'a plus rien à gagner.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Guide Paucard des filles de Paris : Médaille d'argent de la ville de Paris
  • 1986 : Lazaret : ouvrage couronné par l’Académie française
  • 1988 : Éloge de la faiblesse : ouvrage couronné par l’Académie française
  • 2001 : La France de Michel Audiard : prix Simone Genevois 2001 récompensant le meilleur ouvrage sur le cinéma
  • 2001 : Paris : ses rues, ses chansons, ses poèmes, 7e Prix des bouquinistes

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Quelques cartons d’invitation d’Alain Paucard quand il tenait la Librairie de la Renaissance :

  • En l’Église de la Renaissance (…), le vendredi 28 mars, de 18 à 21 heures, les révérends pères Alain Paucard et Jean-Pierre Dionnet célèbreront la messe de l’adoration perpétuelle : « La Passion selon Saint-Vincente-Minelli ». La filmographie du Maître sera vendue aux profits du « Comité contre le génocides des Enzymes gloutons ». Vin de messe.
  • M. le Président de la République, M. le Ministre des Beaux-Arts, M. le Préfet de la Seine, M. le Président du Conseil municipal de Paris… n’étant pas invités le vendredi 14 février, à partir de 19h, à la Librairie de la Renaissance, n’importe qui peut venir boire un verre. On devra néanmoins subir la vue des dessins de Jean de Maximy et les divagations d’Alain Paucard.
  • Rappel du 18 juin. Citoyens, citoyennes, camarades, pour la première fois dans l’histoire de l’art, le Sexe-à-l’heure de Benoît Rey sera présenté au grand public le 18 juin de 16 à 20 heures. Nul doute que tous les amateurs désireront acquérir un exemplaire du seul cadran solaire, démocratique, vaginal et clitoridien existant au monde. Alain Paucard.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Patrick Besson, Alain Paucard, romancier de Paris, 9 juillet 2005, sur le site www.marianne2.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]