Alain Mikli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une boutique Alain Mikli à Paris

Alain Mikli, né Alain Miklitarian, est un designer français de lunettes et d'accessoires[1], né le 1er avril 1955.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1978, à l'âge de 23 ans, Alain Mikli fonde son entreprise de création de lunettes à Paris[2]. En 1984, il lance une ligne de lunettes pour Claude Montana et Anne-Marie Beretta[3]. Depuis 1996, il collabore avec Philippe Starck. Ils ont créé ensemble la marque Starck Eyes dont la principale caractéristique vient d'une charnière sans vis, à l'image d'une clavicule humaine[4].

Depuis 2010, après le rachat fin 2009 de la société Sporoptic Pouilloux, détentrice de la marque de lunettes de soleil et de masques de ski Vuarnet, son entreprise est touchée par la baisse du marché de l'optique et un contexte économique morose en Europe et en Amérique du Nord[5].

Fin 2012, le groupe italien Luxottica, numéro un mondial de la lunette, rachète son entreprise[6].

Suite à ce rachat, la société Sporoptic Pouilloux avec la marque Vuarnet a quitté le giron du groupe Alain Mikli, et est redevenue indépendante début 2013.

Fabrication[modifier | modifier le code]

Depuis sa création et jusqu'au rachat de son entreprise, la production de lunettes était très majoritairement réalisée à la main par des entreprises françaises, situées dans le département du Jura[réf. nécessaire]. Une partie de la production était réalisée au Japon, pour des produits techniquement spécifiques ou réservés au marché intérieur japonais[réf. nécessaire]. Les produits bon marché étaient produits en Chine[réf. nécessaire].

Contributions aux non-voyants[modifier | modifier le code]

Alain Mikli, au travers de son entreprise, s'investit également dans l'art accessible aux non-voyants[7]. Après plusieurs participations aux expositions du photographe Yann Arthus-Bertrand, Alain Mikli collabore en 2012/2013 avec 3 grands musées parisiens (le centre Pompidou, le musée du quai Branly et le musée des arts et métiers) au travers un mécénat de compétence[8]. Il soutient aussi des associations d'aide aux non-voyants, comme l'Association Valentin-Haüy en 1995[9] ou l'institut des jeunes aveugles du Mali en 2006[10], sous forme de dons, de partenariats ou de sponsoring d'évènements caritatifs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Eva Friede, « For Miklitarian, eyeglasses are an expression of the soul », Montreal Gazette,‎ 27 octobre 2012 (lire en ligne)
  2. http://www.mikli.fr/internationalGroup/dates.php
  3. Diane Sustendal, The eyes have it for optician-designer, Chicago Sun-Times 2 août, 1987
  4. How We Met: Alain Mikli and Philippe Starck, The Independent on Sunday, 2 octobre 2005.
  5. « Alain Mikli International reprend Vuarnet »
  6. L'italien Luxottica acquiert Alain Mikli, Le Figaro, 2 novembre 2012
  7. http://www.quaibranly.fr/uploads/media/musee_quai_branly_oct_2012_.pdf
  8. http://www.mikli.fr/internationalGroup/defis.php
  9. http://www.lexpress.fr/emploi-carriere/alain-mikli-une-vue-imprenable-sur-le-monde_474545.html
  10. http://www.lunettes-enfants.com/news/breve_535_.html