Alain Berset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berset.
Alain Berset
Portrait d'Alain Berset
Portrait d'Alain Berset
Fonctions
115e conseiller fédéral
En fonction depuis le
Élection
Prédécesseur Micheline Calmy-Rey
Chef du Département fédéral de l'intérieur
En fonction depuis le
Prédécesseur Didier Burkhalter
Conseiller aux États
[1]
Législature 47e (2003-2007)
48e (2007-2011)
49e (2011-2015)
Président du Conseil des États
[1][1]
Prédécesseur Christoffel Brändli
Successeur Erika Forster-Vannini
Biographie
Date de naissance (42 ans)[1]
Lieu de naissance Fribourg, Suisse
Parti politique Parti socialiste suisse
Diplômé de Université de Neuchâtel
Profession Économiste[1]
Liste des conseillers fédéraux de Suisse

Alain Berset, né le à Fribourg, est un homme politique suisse membre du Parti socialiste. Membre du Conseil des États (chambre haute de l'Assemblée fédérale) depuis le 1er décembre 2003, il le préside pour la période 2008-2009.

Élu conseiller fédéral le 14 décembre 2011, il est entré en fonction le 1er janvier 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Originaire de Misery-Courtion, il obtient une maturité classique au Collège Sainte-Croix de Fribourg en 1991 puis une licence ès sciences politiques en 1996 et un doctorat ès sciences économiques en 2005 à l'Université de Neuchâtel.

Il se spécialise alors dans le développement économique régional et les migrations, domaines dans lesquels il publie des contributions scientifiques entre 1996 et 2006.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il siège dès mars 2000 à l'assemblée constituante fribourgeoise et préside le groupe parlementaire socialiste jusqu'à la fin de la révision constitutionnelle en mai 2004 qui aboutit à une constitution adoptée par le peuple avec 58 % des voix[2]. Il est également membre du Conseil général de Belfaux entre mars 2001 et décembre 2003[1].

Élu en 2003 au Conseil des États, réélu en 2007 et 2011 (premier tour), comme représentant du canton de Fribourg, il est membre du bureau du Conseil des États dès 2005. Il en est élu président le , avec 43 voix soit l'unanimité des bulletins valables, et conserve le perchoir jusqu'au [3]. Alain Berset est notamment membre de la commission de l'économie et des redevances, de la commission des finances, de la délégation des finances, de la commission des institutions politiques (président à partir de 2009) ainsi que de la commission des affaires juridiques du Conseil des États[1]. Il est également vice-président du groupe socialiste de l'Assemblée fédérale à partir de 2006[1],[4].

Il siège en outre à l'Assemblée parlementaire de la francophonie[5] à partir de 2005 (président de la section suisse à partir de 2009) et à l'Assemblée parlementaire de l'OSCE[6] à partir de 2007.

Il est également président de la fédération romande de l'ASLOCA[7] ainsi que de l'Association suisse pour la promotion des AOC et IGP[8].

Le , il est désigné comme candidat officiel du Parti socialiste à la succession de Micheline Calmy-Rey au Conseil fédéral, sur un ticket à deux noms comportant également le conseiller d'État vaudois Pierre-Yves Maillard[9].

Le , il est élu au second tour par 126 voix sur 245[10]. Le 16 décembre, il est annoncé qu'il reprendra le Département fédéral de l'intérieur en remplacement de Didier Burkhalter, qui pour sa part passe au Département fédéral des affaires étrangères[11].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Alain Berset est marié et père de trois enfants[12].

Publications[modifier | modifier le code]

En 2007, il publie avec Christian Levrat un ouvrage dans lequel il prône un rapprochement entre les partis de gauche et du centre.

  • Main d'œuvre étrangère et diversité des compétences (avec Serge-A. Weygold), Paris, Éditions L'Harmattan,‎ 2000
  • Transformation des systèmes locaux d'emploi et compétitivité des régions, Éditions universitaires[Quoi ?],‎ 2005
    Thèse de doctorat
  • Changer d'ère, Lausanne, Éditions Favre,‎ 2007
    Coécrit avec Christian Levrat

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Biographie de Alain Berset sur le site Web de l'Assemblée fédérale suisse.
  2. « Groupe socialiste de l'assemblée constituante », sur fr.ch (consulté le 31 juillet 2008)
  3. « Conseil des États - Session d'hiver 2008 - Première séance : Élection du Bureau pour 2008/09 », sur parlement.ch (consulté le 5 décembre 2008)
  4. « Groupe socialiste de l'Assemblée fédérale », sur sp-ps.ch (consulté le 31 juillet 2008)
  5. « Les membres : Suisse », sur Assemblée parlementaire de la francophonie (consulté le 31 juillet 2008)
  6. « Assemblée parlementaire de l'OSCE », sur oscepa.org (consulté le 31 juillet 2008)
  7. « Site officiel de l'Association suisse des locataires », sur asloca.ch (consulté le 31 juillet 2008)
  8. « Site officiel de l'Association suisse pour la promotion des AOC et IGP », sur aoc-igp.ch (consulté le 31 juillet 2008)
  9. « Le PS met ses espoirs dans un duo de ténors », Le Temps, 26 novembre 2011
  10. « Renouvellement intégral du Conseil fédéral du 14 décembre 2011 », sur parlement.ch (consulté le 16 décembre 2011)
  11. « Alain Berset décroche l'Intérieur », sur letemps.ch (consulté le 16 décembre 2011)
  12. « Biographie », sur berset.ch (consulté le 31 juillet 2008)

Liens externes[modifier | modifier le code]