Aladdin Sane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aladdin Sane

Album par David Bowie
Sortie 13 avril 1973
Enregistré 1972-1973
aux studios Trident, Londres et RCA, Londres et Nashville
Durée 40:47
Genre Glam rock (Rock décadent)
Producteur Ken Scott et David Bowie
Label RCA
Classement #17 (États-Unis)
#1 (Royaume-Uni)
Critique

Albums par David Bowie

Aladdin Sane est le sixième album de David Bowie, sorti en avril 1973.

Historique[modifier | modifier le code]

Le titre de l'album est un jeu de mot entre « Aladdin Sane » (Aladin sain d'esprit) et « A lad insane » que l'on peut traduire par « un type fou », une référence probable à son frère atteint de schizophrénie, auquel il avait déjà fait allusion dans The Bewlay Brothers de l'album Hunky Dory, mais qui révèlerait également sa propre crainte de cette maladie en s'inventant un personnage[4].

L'album a été composé essentiellement sur la route lors de tournées à travers les États-Unis : Watch That Man à New York ; Panic in Detroit à Détroit ; Time à La Nouvelle-Orléans ; The Craked Actor à Los Angeles ; Drive-In Saturday entre Seattle et Phoenix.

Le disque fait suite au phénoménal succès de The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars et fut très attendu. On y trouve notamment la reprise du tube des Rolling Stones Let's Spend the Night Together, en hommage à Mick Jagger, et Panic in Detroit, la ville d'Iggy Pop, qui sera repris en live lors de la tournée de 1974 David Live. The Jean Genie est un hommage à Jean Genet, le titre de la chanson était, selon Bowie, « un jeu de mots maladroit sur Jean Genet »[5]. Ce tube sera le premier single de Bowie classé n°1 au U.S.A[6]. Lady Grinning Soul est dédié à la chanteuse Claudia Lennear. Les trois millésimes du titre Aladdin Sane (1913-1938-197?) évoquent les années qui précèdent les guerres mondiales, la troisième serait située dans les années 1970. Cracked Actor et aussi Time sont les premières incursions qu'ose Bowie dans le monde du cabaret décadent berlinois de Weimar.

L'album marque probablement l'apogée de la collaboration de Bowie avec Mick Ronson[7]. Il s'agit de la première apparition au piano du jazzman Mike Garson, qui apporte du swing et des percées d' avant-garde jazz à la musique de Bowie.

En 2003, l'album est classé 277e des 500 plus grands albums de tous les temps par le magazine Rolling Stone[8].

Titres[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont de David Bowie, sauf indication contraire.

  1. Watch That Man – 4:25
  2. Aladdin Sane (1913-1938-197?) – 5:06
  3. Drive-In Saturday – 4:29
  4. Panic in Detroit – 4:25
  5. Cracked Actor – 2:56
  6. Time – 5:09
  7. The Prettiest Star – 3:26
  8. Let's Spend the Night Together (Jagger, Richards) – 3:03
  9. The Jean Genie – 4:02
  10. Lady Grinning Soul – 3:46

Il existe 4 éditions CD de Aladdin Sane : la première est parue chez RCA en 1984, la seconde sur le label Rykodisc en 1990 (sans titre bonus), la troisième chez EMI en version remastérisée 24 bits en 1999 (sans titre bonus) et la dernière chez EMI, en 2003 en version remastérisée 24 bits, avec un second CD comportant 10 titres bonus :

  1. John, I'm Only Dancing (nouvelle version)
  2. The Jean Genie (mix du single original)
  3. Time (version single)
  4. All the Young Dudes
  5. Changes (live)
  6. The Supermen (live)
  7. Life on Mars? (live)
  8. John, I'm Only Dancing (live)
  9. The Jean Genie (live)
  10. Drive-In Saturday (live)

Singles[modifier | modifier le code]

  • The Jean Genie sorti le 24/11/1972
  • Drive-In Saturday sorti le 6/04/1973
  • Time sorti le 13/04/1973
  • Let's Spend the Night Together sorti en juillet 1973.

Musiciens[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) lien Aladdin Sane: Overview
  2. (en) Robert Christgau: CG: David Bowie
  3. (en) David Bowie: Aladdin Sane
  4. David Bowie de A à Z, Hervé Guilleminot, L'Étudiant 2001.
  5. « The title, of course, was a clumsy pun upon Jean Genet » in David Bowie & Mick Rock (en), Moonage Daydream, New York: Universe Publishing, 2005, pp.140-146.
  6. Bowie, Nicolas Ungemuth, Librio, 1999.
  7. Le Guide Pop-Rock Vol. 1 1950-1979, Fnac, 2002.
  8. (en) The RS 500 Greatest Albums of All Time

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Enrique Seknadje, "David Bowie - Le Phénomène Ziggy Stardust et autres essais", Camion Blanc, Paris, 2009.