Alaçatı

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alaçatı
Agrilia
Image illustrative de l'article Alaçatı
Administration
Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Région Région égéenne
Province Izmir
District Çeşme
Indicatif téléphonique international +(90)
Plaque minéralogique 35
Indicatif téléphonique local 232
Démographie
Population 7 413 hab. (2009)
Géographie
Coordonnées 38° 16′ 53″ N 26° 22′ 27″ E / 38.2813889, 26.374166738° 16′ 53″ Nord 26° 22′ 27″ Est / 38.2813889, 26.3741667  
Altitude 13 m
Localisation
Districts de la province de İzmir
Districts de la province de İzmir

Géolocalisation sur la carte : Turquie

Voir la carte administrative de Turquie
City locator 14.svg
Alaçatı

Géolocalisation sur la carte : Turquie

Voir la carte topographique de Turquie
City locator 14.svg
Alaçatı
Liens
Site de la mairie http://www.alacatibelediyesi.com
Sources
« Index Mundi/Turquie »

Alaçatı est une commune turque de la province d'Izmir. Elle est connue pour son architecture et ses moulins datant de plus de 150 ans. Depuis quelques années la ville s'est spécialisé dans la production de vin. Mais ce qui l'a rendu probablement la plus célèbre, c'est son eau claire et cristalline presque toujours accompagné de vent, qui attire chaque été de nombreux amateurs de Windsurf et de Kitesurf.

Historique[modifier | modifier le code]

Pendant l'Antiquité, la région faisait partie de l'Ionie et la cité s'appelait Agrilia[1].

Au XIXe siècle, les habitants de l'île voisine de Chios ont été incités à s'installer dans la région pour effectuer des travaux de drainage des marais. Une nouvelle agglomération est alors construite par ces ouvriers grecs à deux kilomètres au nord du port. Ces Grecs ont introduit dans la région la viniculture. La petite bourgade compta jusqu'à 13 845 habitants, en 1895, dont 80 % de Grecs orthodoxes. Après le traité de Lausanne de 1923, et les échanges de population qui en ont résulté, ont provoqué une perte importante d'activité. La nouvelle population musulmane s'est lancée dans la culture du tabac qui a assuré la prospérité de la région jusque dans les années 1980[1].

Depuis les années 1990 le tourisme redonne une certaine activité à la région devenue le rendez-vous des véliplanchistes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Ahu Dalgakiran (Ege University Faculty of Economics and Administrative Sciences, Izmir), « The Rebirth of Alacati »

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :