Al Bernard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bernard.

Al Bernard

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Poster d'un show d'Al Bernard

Informations générales
Surnom Al Bernard, « The Boy from Dixie », « The Singing Comedian »
Nom de naissance Alfred A. Bernard,
Naissance 23 novembre 1888
La Nouvelle-Orléans Louisiane
Décès 6 mars 1949
New York État de New York
Genre musical variétés, blues, jazz et Western swing
Années actives 1916 - Années 1940
Labels Nombreux labels, dont Okeh Records et Victor Talking Machine Company

Alfred A. Bernard, né le 23 novembre 1888 à La Nouvelle-Orléans et mort le 6 mars 1949 à New York, est un chanteur américain, également connu sous le nom de « The Boy from Dixie » (lit. le garçon de Dixie) très populaire de 1920 à 1940.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à La Nouvelle-Orléans, Louisiane, il devint d'abord un chanteur de Minstrel show avant de faire ses premiers enregistrements aux alentours de 1916. Il fut un des premiers chanteurs blancs à enregistrer des chansons de blues. William Christopher Handy l'autorisa à enregistrer certaines de ses chansons, notamment le célèbre St. Louis Blues, que Bernard enregistra sur neuf labels différents, la plus réussie étant celle que Handy appela « La sensationnelle version de Victor Records dans laquelle il chante avec l'Original Dixieland Jass Band »[1]

À partir de 1918, il n'enregistre plus que pour Okeh Records. De temps en temps surnommé « The Singing Comedian », c'est-à-dire le « comédien chantant », il a été le premier chanteur américain à intérpréter la chanson Frankie and Johnny, qui devint un des plus grands succès de la première moitié du XXe siècle[2].

Il a également enregistré plusieurs duos avec Ernest Hare, dont son plus grand succès, I Want To Hold You In My Arms. Il a aussi enregistré plusieurs chansons avec le compositeur J. Russell Robinson et a écrit, avec ce même Robinson, un des succès de Bessie Smith, Sam Jones Blues. Il a également écrit plusieurs chansons avec Jimmy Durante[2].

Plus tard, il a enregistré avec Vernon Dalhart. En 1925, inspiré par ce dernier, Bernard commence à enregistrer des chansons de hillbilly. Sa version de 1930 de Hesitation blues, qu'il enregistra avec les Goofus Five[3], est considérée comme une chanson pionnière du Western Swing. Elle offre un curieux mélange de country et de Chicago Blues qui ressemble étrangement à ce que sera le Western Swing[4].

Al Bernard continua de chanter pendant la décennie 1940, avec moins de succès qu'auparavant. Il mourut en 1949.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) W.C. Handy, Father of the Blues, 1941
  2. a et b (en) Tim Gracyk, American Recording Pioneers 1895-1925, 2000
  3. Enregistrement de Hesitation blues en 1919 sur Edison Blue Amberol
  4. (en) Biographie sur le site allmusic