Al-Qurtubi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Al-Qurtubî
أبو عبدالله القرطبي

Nom de naissance Muhammad Ibn Ahmad Al-Ansârî Al-Qurtubî
Alias
Abû 'Abdi Llâh
Naissance 1214
Cordoue
Décès 1273 (à 59 ans)
Égypte
Nationalité Andalouse
Pays de résidence Al-Andalus, Égypte
Profession
Théologien, Juriste, Commentateur du Coran

Al Imâm Abû 'Abdi Llâh Muhammad Ibn Ahmad Ibn Abî Bakr Al-Ansârî Al-Qurtubî (ابو عبد الله محمد ابن احمد ابن ابي بكر الانصاري القرطبي) d (1214 - 1273) est un célèbre savant sunnite, un théologien Ash'arite et un juriste Malikite. Il est le savant le plus connu de l'histoire de Cordoue (Qurtubah en arabe).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Cordoue en Espagne. Ses ancêtres sont originaires de la tribu des Khazraj en Arabie.

Comme de nombreux enfants andalous de l'époque, il étudia le Coran, les bases de la théologie et de la jurisprudence islamique dans sa prime enfance. Son père était un modeste fermier assassiné par des soldats chrétiens lors d'une incursion chrétienne en 1230. C'est alors qu'il subvint aux besoin de sa famille en tant que potier, tout en continuant ses études. Après la conquête de Cordoue par les troupes du roi chrétien Fernando Ier en 1236, il émigra vers Alexandrie en Égypte, puis partit ensuite pour le Caire et enfin Munyah Bani Khusayb. C'est alors qu'il compléta ses études et se perfectionna dans l'exégèse coranique, la science du hadith et le soufisme.

Durant sa carrière d'étudiant, il étudia notamment auprès des Imams Abul 'Abbâs Ahmad Ibn 'Umar Ibn Ibrâhîm Al Ansârî Al Ash'arî Al Mâlikî, Abul Hasan 'Alî Ibn Muhammad Ibn 'Alî Al Yahsubî Al Ash'arî Al Mâlikî, Abû 'Alî Al Hasan Ibn Muhammad Ibn Muhammad Al Bakrî Al Ash'arî Al Mâlikî, Rashîd Ud Dîn Abû Muhammad 'Abd Ul Wahhâb Ibn Rawâj Al Azdî Al Ash'arî Al Mâlikî et Bahâ Ud Dîn Ibn Al Jummayzî Al Lakhmî Ash Shâfi'î, ceci jusqu'à devenir un grand savant. Il laissa de nombreux ouvrages de très haute qualité et toujours étudiés dans de nombreuses universités islamiques contemporaines.

Il mourut en 1273 (671 de l'hégire) à Munyah Bani Khusayb (Égypte) où il fut enterré. Sa tombe est encore aujourd'hui fréquemment visitée par les musulman(e)s du monde entier.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Il écrivit de nombreux ouvrages dont les plus célèbres sont :

  • Al Jâmi' li Ahkâm Il Qur°ân. Il s'agit d'un volumineux ouvrage d'exégèse coranique notamment tourné vers la jurisprudence malikite et la théologie ash'arite. Une petite partie fut traduite en anglais par Shaykha 'Aïsha Bewley.
  • Al Asnâ fî Sharh Asmâ°i Llâh Il Husnâ. C'est un livre faisant l'exégèse des 99 Noms d'Allâh.
  • Qam' Ul Hars bi Az Zuhd wal Qanâ'ah. C'est un livre de soufisme traitant notamment de l'ascèse, du détournement vis-à-vis de ce bas-monde, du contentement face au décret divin et sur le fait de ne compter que sur Allâh, que l'on soit dans l'aisance ou la difficulté.
  • At Tadhkirah. C'est un livre traitant de la mort, du châtiments de la tombe, de la fin des temps et du jour de la résurrection.
  • At Tidhkar fî Afdal Il Adhkâr. Épître traitant de l'invocation d'Allâh et des convenances à respecter pour la pratiquer.
  • Sharh Ut Taqassî, qui est un long commentaire de l'ouvrage intitulé At Taqassî limâ fil Muwattâ° écrit par l'Imâm Ibn 'Abd Il Barr.

Il écrivit également un poème sur les noms du Prophète.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]