Al-Qâsîm al-Ma'mûn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Al-Mamun.
Al-Qâsîm al-Ma'mûn
Titre
Calife de Cordoue
1018 – 13 août 1021
Prédécesseur Abd al-Rahman IV
Successeur Yahyā al-Mu`talī
Calife de Cordoue
février 1023 – août 1023
Prédécesseur Yahyā al-Mu`talī
Successeur Abd al-Rahman V
Biographie
Date de décès 1035

Al-Qâsîm al-Ma'mûn (en arabe: المأمون القاسم بن حمود ), est un calife hammudite de Cordoue, émir de Malaga et d'Algésiras de 1018 à 1021, puis pendant quelques mois en 1023. Il est le fils d'Hammud, frère d'Ali ben Hammud al-Nasir, et meurt en 1035.

Il seconde son frère Ali lors de la révolte de ce dernier contre le pouvoir omeyyade de Cordoue, puis pendant la conquête du califat. Ali se proclame calife de Cordoue en 1016, mais est assassiné en mars 1018. Après le bref règne de l'Omeyade Abd al-Rahman IV, Al-Qâsîm prend le pouvoir et se proclame alors calife. Assez âgé et peu enclin à prendre des risques, il proclame une amnistie pour le meurtre de son frère, puis allége les impôts.

Un de ses neveux, Yahyā al-Mu`talī, le fils aîné d'`Ali, réunit des partisans et complote contre lui, le renverse au cours de l'été 1021. Il revient au pouvoir pendant quelques mois en 1023, mais est à nouveau détrôné lors d'une révolte qui amène la restauration des ommeyades.

source[modifier | modifier le code]