Al-Musta'li

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Al-Mustaʿlī[1] était le neuvième calife fatimide et le dix-neuvième imam ismaélien mustalien de 1094 à 1101.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nommé calife par le régent Al-Afdhal Shahanshah (1094-1121), à la mort de son père Al-Mustansir Billah. Durant tout son règne, il va rester largement subordonné à Al-Afdhal[2].

Une querelle de succession sera cependant considérée comme le tournant de son règne. Son frère ainé Nizâr est considéré par certains comme l'héritier légitime. Bien que la révolte des partisans de Nizâr échoua et que celui-ci mourut en prison, il s'ensuivit un affaiblissement de l'empire par l'apparition d'un schisme. En Syrie et dans l'Empire perse, la branche Nizârites se développa.

Ses partisans s'appellent les Mustaliens.

Il doit faire face aux assauts de la Première croisade en Palestine. Godefroi de Bouillon prend Jérusalem en 1099, fonda le Royaume de Jérusalem, la Principauté d'Antioche, le comté de Tripoli. Il est mort en 1101, son fils Mansur al-Amir Bi-Ahkamillah lui succède.

Article détaillé : Voile de Sainte-Anne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. arabe: ʾabū al-qāsim al-mustaʿlī bi-llāh ʾaḥmad ben al-mustanṣir, أبو القاسم "المستعلي بالله" أحمد بن المستنصر)
  2. Michel Boivin, Les Ismaéliens des communautés d'Asie du Sud entre islamisation et indianisation, Brepols,‎ 1998 (ISBN 9782503506876, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]