Al-Mansûr Husam ad-Dîn Lajin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Al-Mansur.

Al-Mansûr Husam ad-Dîn Lajin[1] ou Lajin est le sultan mamelouk bahrite d'Égypte de septembre 1296 à 1299.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lajin est blond, probablement d'origine germanique. Il est acheté par Al-Mansur Nur ad-Dîn Ali. En 1259, après la déposition de ce dernier il est racheté par Qala'un et promus émir. En 1280, Qala'un lui attribue le commandement de la citadelle de Damas. Cette nomination provoque la dissidence du précédent gouverneur Sunkur al-Ashkar qui s'autoproclame sultan. La révolte est réprimée par une armée venue du Caire et menée par Lajin qui devient alors le gouverneur de la province (juillet 1280)[2].

En 1295, Lajin devient le vice-sultan (naib) du sultan Kitbugha. Il le renverse en septembre 1296 lorsque celui-ci est devenu par trop impopulaire après la famine qui a ravagé l'Égypte[3].

Lajin a le soutien des mamelouks circassiens mais son arrivée au pouvoir ne résout pas les problèmes dont souffre le pays. Il décide d'une réforme du cadastre qui s'avère désastreuse en mécontentant tous les partis et en accroissant encore la disette. Les émirs organisent un complot qui aboutit au meurtre de Lajin en janvier 1299[3]. Les insurgés remettent sur le trône An-Nâsir Muhammad ben Qalâ'ûn qui avait été déposé en 1295 par Kitbugha, et qui n'est encore âgé que de quatorze ans au moment de sa restauration[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. en arabe : al-manṣūr ḥusām al-dīn lājīn, المنصور حسام الدين لاجين « le vainqueur sabre de la religion »; en turc : Laçın el-Mansuri
  2. (en) Hamilton Alexander Rosskeen Gibb, The Encyclopaedia of Islam, Brill Archive (ISBN 90-04-06761-2, lire en ligne), « Lâdjîn », p. 594
  3. a et b André Clot, op. cit., « L'âge d'or », p. 121
  4. André Clot, op. cit., « L'âge d'or », p. 122

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Clot, L'Égypte des Mamelouks 1250-1517. L'empire des esclaves, Perrin,‎ 2009, 474 p. (ISBN 978-2-262-03045-2)