Al-Hakam Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abû al-`Âs “al-Murtazî” al-Hakam ben Hichâm ou Al-Hakam Ier (arabe : أبو العاص “المرتضى” الحكم بن هشام), né en 771 et mort le 21 mai 822, succède à son père Hichâm Ier comme émir omeyyade de Cordoue en 796.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il succède à son père qui, pour des raisons inconnues, l'avait préféré à son frère aîné Abd el-Malik. C'est Abd el Rahmane II qui a été nommé émir par son père Al_Hakam ibn Hicham qui l'a préféré à son fils aine Abd el-Malik.[pas clair] Son règne commence par des difficultés : en 796, le roi des Asturies Alphonse II demande l'aide de Charlemagne et prend Lisbonne en 798. Un oncle d'Al-Hakam a également demandé l'aide de Charlemagne qui décide en 798 d'attaquer d'Al-Andalus. Les préparatifs sont retardés, et en 800, le prince Louis pille les villes d'Huesca et de Lérida et met le siège devant Barcelone, qu'il prend en 803.

Les gouverneurs profitent de ses défaites pour se révolter, parmi lesquels les puissants Banu Qasi, et doit instaurer un règne de terreur pour venir à bout de ces troubles. Ainsi, un certain Ubaid Allah[Qui ?] prend le pouvoir à Tolède et proclame son indépendance, et Al-Hakam n'hésite pas à faire massacrer tous les notables de la ville (journée de la Fosse) pour impressionner la population de la ville. Mérida subit pendant sept ans la répression d'une révolte, et la ville de Cordoue n'est pas non plus épargnée (818, révolte du Faubourg).

S'il n'a pas réussi à empêcher l'avancée des Francs, les succès de ces derniers ne sont pas à la hauteur des moyens engagés. Son règne consolide énormément le pouvoir de l'émir, et il laisse à son fils Abd al-Rahman II un état pacifié et stable, qui permet à ce dernier d'initier la civilisation andalouse. Lui-même n'est pas étranger aux arts, il invite à Cordoue le poète Ziriab, qui introduit en Al-Andalous de nombreuses pratiques orientales, dans les domaines des arts, des sciences et des cultures.

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia. Les informations données sont peut-être désormais erronées ou incorrectes : vous pouvez partager vos connaissances en améliorant ou en modifiant cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]