Al-Barâ' ibn Mâlik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Al-Barâ' ibn Mâlik[1] était un Ansar des Banu Khazraj et un compagnon du prophète de l'islam Mahomet. Il était le frère d'Anas ibn Malik[2]. Il était physiquement assez maigre et ses cheveux étaient désordonnés[3]. Sa mère s'appelait Rumaysa bint Milhan (en). Elle appartenait aux Banu Najjar (en) et fut surnommée Oumm Soulaym. Son père s'appelait Malik ibn Nadr[4]. Après la mort de son mari qui mourut non-musulman, Rumaysa se remaria avec Abu Talha ibn Thabit (en)[5], le père `Abdullah ibn Talha[4].

Il acquit une fort réputation par son courage surtout lors de la bataille d'Al-Yamama opposant les musulmans à Musaylima dit Al-Kadhdhab (le menteur, l'imposteur), qui eut lieu peu de temps après la mort de Mahomet et où de nombreux soldats musulmans tombèrent. Lors de la bataille, Khalid ibn al-Walid qui commandait les différentes factions de l'armée musulmane, demanda à Al-Barâ' de charger : « Charge, ô jeune homme des Ansar ! » Al-Barâ se retournant vers ses soldats et dit : « Ô Ansar, qu'aucun d'entre vous ne pense à retourner à Médine. Il n'y a plus de Médine après ce jour. Il n'y a qu'Allah et le Paradis ». L'armée de Musaylima se retrancha ensuite dans leur forteresse. C'est à ce moment qu'Al-Barâ' se distingua. Il demanda à ce qu'on le soulève sur un bouclier et qu'on le jette par dessus les murailles de la forteresse[6]. Il parvint dans le jardin devant l'entrée, arriva à survivre aux attaques des soldats adverses qui lui infligèrent plus de quatre-vingt blessures[7] mais il réussit à ouvrir la porte pour que l'armée musulmane puisse pénétrer dans la forteresse et même à tuer quelques soldats avant cela. On peut dire que c'est grâce à lui que les musulmans ont gagné ce combat face à Musaylima et son armée. Son empressement à aller au devant de la mort poussa Omar ibn al-Khattab à recommander de ne pas lui donner de poste à responsabilité dans les troupes musulmanes.

Il mourut en 640 lors du siège de la solide forteresse de Shushtar en Perse en escaladant les murailles pour tenter de sauver son frère Anas qui était accroché aux crochets de fer brûlant que les Perses avaient lancé du haut de leur forteresse[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son vrai nom était Al-Barâ' ibn Mâlik an-Ansâri (arabe : البراء بن مالك الأنصاري).
  2. IslamOnline - New Hijry Year 1425
  3. Al-Barâ' ibn Mâlik.
  4. a et b Biographie de Rumaysa bint Milhan
  5. Son vrai nom était Zayd ibn Sahl
  6. « Mettez-moi sur un bouclier. Elevez-le sur des lances et lancez-moi jusqu'au jardin, près de l'entrée. Soit je récolterai la mort, soit je parviendrai à vous ouvrir la porte ».
  7. Al Barâ ibn Malik - DES HOMMES AUTOUR DU PROPHETE.
  8. Hadrat 'Umar Farooq, Prof. Masudul Hasan, Islamic Publications Lahore

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Des hommes autour du Prophète de Khalid Mohammad Khalid, traduit en français par Abdou Harkat, édition Dar al-Kotob al-Ilmiyah

Voir aussi[modifier | modifier le code]