Aksak Maboul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aksak Maboul est un groupe musical belge fondé en 1977 par Marc Hollander et Vincent Kenis. L'acte de naissance du groupe est l'enregistrement de l'album Onze danses pour combattre la migraine, dans lequel Hollander et Kenis mélangent et déconstruisent les genres afin de créer leur propre univers musical. Avec ses éléments de jazz, d'électronique, de fausses musiques africaines ou balkaniques, de musique minimaliste, cet album-culte contient en germe de nombreuses idées qui seront développées au cours des trente années suivantes par le label Crammed Discs (fondé par Hollander en 1980): éclectisme, internationalisme, mélange délibéré et ludique de styles et de cultures.

À la faveur des tournées qui succèdent à la parution de l'album (sur l'éphémère label Kamikaze de Marc Moulin), la formation scénique d'Aksak Maboul s'étoffe, et une dizaine de musiciens invités s'y succèdent. Le deuxième album du groupe, Un peu de l'âme des bandits est enregistré en 1979, avec la participation des musiciens anglais Fred Frith et Chris Cutler du groupe Henry Cow. Aksak Maboul se rapproche alors du mouvement Rock in Opposition et participe au festival RIO de Milan, en avril 79.

En 1980, le noyau dur d'Aksak Maboul (Hollander et Kenis) fusionne avec celui d'un autre groupe bruxellois, Les Tueurs de la lune de miel. Rejointe par une chanteuse, Véronique Vincent, cette nouvelle formation se produit à tour de rôle sous les deux noms, et ambitionne d'enregistrer deux albums différents. Seul l'album The Honeymoon Killers voit le jour, et connaît un vif succès à travers l'Europe[1]. Entre 1981 et 1983, Aksak Maboul travaille avec Véronique Vincent sur une série de morceaux avant-pop électroniques. Prévu pour devenir le 3e album d'Aksak Maboul (et annoncé comme tel dès les tous premiers catalogues de Crammed Discs, le projet est mis de côté, et sortira finalement en 2014 [2]. En 1983 paraît l'album Made To Measure Vol.1, qui rassemble des musiques originales écrites par Aksak Maboul, Tuxedomoon, Minimal Compact et Benjamin Lew pour la scène et l'écran. La contribution d'Aksak Maboul consiste en 6 nouvelles pièces, dont la musique pour la pièce de théâtre Un chien mérite une mort de chien de Michel Gheude), ainsi que Scratch Holiday, musique d'un film imaginaire.

La dernière apparition scénique du groupe au XXe siècle a lieu en 1986 au Kitchen de New York. Le groupe cesse ensuite d'exister en tant que tel, mais son esprit est bien vivant au sein du label Crammed Discs, toujours animé par les deux principaux protagonistes d'Aksak Maboul. En 2010, Aksak Maboul participe à l'album Tradi-Mods vs Rockers: Alternative Takes on Congotronics, dans lequel 26 artistes (dont Deerhoof, Andrew Bird, Juana Molina etc.) se livrent à des réinterprétations et reprises de morceaux des groupes congolais Konono n°1 et Kasai Allstars.

En 2014 paraît enfin le 3e album d'Aksak Maboul: Marc Hollander retravaille les morceaux abandonnés en 1983, à partir d'enregistrements inachevés, et les rassemble sur un album (intitulé "Ex-Futur Album"), qui paraît en octobre 2014 sous le nom Véronique Vincent & Aksak Maboul. Un premier single (Chez les Aborigènes) paraît en juillet 2014[2].

Suite à l'accueil médiatique favorable réservé à "Ex-Futur Album" [3], Aksak Maboul reprend le chemin de la scène en 2015, avec une nouvelle formation comprenant Véronique Vincent (chant), Marc Hollander (claviers), Faustine Hollander (guitare, basse, chant), Sebastiaan Van den Branden (guitare, basse, synthétiseur) et Christophe Claeys (batterie, percussion), ces deux derniers étant par ailleurs membres du groupe Amatorski.


Membres[modifier | modifier le code]

Invités successifs[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Onze Danses Pour Combattre la Migraine, 33 tours, 1977, Kamikaze Records, Belgique / CD, 2003, Crammed Discs
  • Un Peu de l'Âme des Bandits, 33 tours, 1980, Crammed Discs/ CD, 1995, Crammed Discs
  • Ex-Futur Album (de Véronique Vincent & Aksak Maboul), vinyl, CD et numérique, 2014, Crammed Discs

Compilations[modifier | modifier le code]

Extraits de presse[modifier | modifier le code]

“A classer parmi les perles de la nouvelle musique européenne… C’est intimiste et malicieux, bondissant et feutré, pétillant d’invention.” (JP Lentin, Le Monde de la Musique, 78)

“Un amas de références musicales et culturelles qui ne connaît pas les frontières entre pays et civilisations, sous-tendu par un esprit hérité du dadaïsme et du surréalisme” (Stéréoplay, 81)

“One of the most beautiful records ever produced… Aksak Maboul brought together every musical material which Europe had to offer, which resulted in a perfect, fresh and unusual masterpiece” (Tip, Germany, 82)

“Comme une sorte de périple initiatique et ironique au pays de Marc Hollander et Vincent Kenis, à peine évadés de l’asile du Bon Sens” (Bayon, Libération, 80)

“Album plein d’humour et de belles choses, qui tient largement les promesse de son titre” (Best, 78)

“Moving from traditional dance motifs to modern musical riddles, the result simply defy any attempts at pigeon-holing…. music for your body, your head and your heart” (Time Out, UK, ‘81)

Extraits de presse sur Ex-Futur Album[modifier | modifier le code]

L'album sort presque tel quel aujourd'hui, brillant, bondissant, (...) mais surtout étonnamment moderne (...). Ce disque très riche, qui masque par une façade très accessible des expérimentations qui passaient à l'époque pour inaccessibles à certains, est aujourd'hui pile dans le canon sonore de notre décennie. (Libération, FR)

Un miracle d'electro-pop francophone. Trop avant-gardiste pour son époque, cet Ex-futur album est parfait pour aujourd’hui : déboussolé, mondialisé, un voyage excentrique et synthétique dans l’espace-temps. Son charme imparable vient de l’économie des moyens et de la voix blonde de cette follasse ingénue dont les refrains subversifs, cyniques et cinoques sont chantés comme des comptines pour enfants ivres. Punk en sucre d’orge. (Les Inrockuptibles, FR)

Drôle d'objet, mais bien plus qu'une curiosité….étonnamment contemporain... Une base synthétique, une instrumentation s'inspirant autant du jazz que de rythmes africains ou exotiques, une voix et des textes absurdes ou loufoques (mais pas seulement) rappellent, avec légèreté, l'audacieuse et excentrique Brigitte Fontaine qu'on a tant aimée. A se demander si les bandes n'ont pas été conservées dans la glace par Hollander. (Télérama, FR)

Un rêve pop en apesanteur… la voix aérienne de V.Vincent, de belles mélodies qui ne vont pas toujours où l'on croit, des harmonies délicieuses… un album revitalisé, enfin édité pour notre ravissement (The Quietus, UK)

Dans ce bien nommé « Ex-Futur album » se croisent guitares congolaises et synthé, rythmes arabisants, nonsense et un humour devenu rare. Aucune nostalgie dans cette édition neuve avec de l’ancien, plutôt l’idée de remettre en perspective les ressassements des courants et des modes en musique. Il aura tout de même fallu 30 ans avant de voir paraître cet album qui semble annoncer tout à trac Lizzy Mercier Descloux, Ellie & Jacno, Rita Mitsouko ou même Lio (France Culture, FR)

Guitares congolaises et TB-303, rythmes arabisants, mélodies de cabaret, dub, textes apparemment absurdes et humour pince-sans-rire. Imaginez Lio chez On-U Sound, Lizzy Mercier Descloux traînant chez Phuture, Elli & Jacno au Congo. Ce vieil album novateur – l’un des plus modernes de l’année 2014. (LM Mag, FR)

Trop expérimentales pour être pop, à l'époque, et trop pop pour la scène d'avant-garde, ces chansons paraissent à présent avec un retard de 30 ans. Et, avec leur mélange d'assurance naïve et charmante et d'expérimentation amusante, elles arrivent juste à temps. Adorablement inachevé et délicieusement imparfait. (Vogue, DE)

Une première écoute (distraite) indique une parenté possible avec les mélodies aimables à la Elli & Jacno. Au fur et à mesure que l'on découvre l'ironie parfois teintée d'absurde théâtral des textes de V.Vincent, on débusque des rythmes (…) qui filent vers d'autres horizons en détournant les codes pop via des guitares africaines ou des accords mabouls. Parfums d'ailleurs et de transversalité que le catalogue Crammed développera ultérieurement. (Focus Le Vif/L'Express, BE)

Par rapport à tant de laborieuses productions lo-fi actuelles, cet album nous réconcilie avec le charme et la nonchalance. Mais le plus fou, c'est qu'il s'agit d'enregistrements oubliés, datant de 1980 à 1983. Avec la voix incomparable des Honeymoon Killers, dans une sorte l'électro-pop avec des saveurs ethno et beaucoup de fraîcheur et d'esprit qui, même trente ans après, sonne toujours aussi futuriste. (Journal Frankfurt, DE)

D’un côté, des rythmiques tribales inspirées par les musiques africaines, des textes évoquant l’exil, le voyage et l’évasion. De l’autre, les premières boîtes à rythmes, une production électro-pop qui rappelle les productions actuelles et le regain d’intérêt pour les sonorités 80s. Sans jamais être rétro, Ex-Futur Album est un album de pop électronique à la française (à la belge plutôt), teintée d’exotisme, complétement atemporel, peut-être même plus en phase avec son époque aujourd’hui qu’au moment de son enregistrement. (FIP, FR)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]