Akranes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Akranes
Akraneskaupstaður
Blason de Akranes
Héraldique
Image illustrative de l'article Akranes
Administration
Pays Drapeau de l'Islande Islande
Région Vesturland
Circonscription Norðvesturkjördæmi
Ville indépendante Akranes
Partis au pouvoir Sjálfstæðisflokkur
Maire
Mandat
Gísli S. Einarsson
(2010-2014)
Code postal 300
Code municipal 3000
Démographie
Population 6 592 hab. (2012)
Densité 732 hab./km2
Géographie
Coordonnées 64° 19′ 15″ N 22° 04′ 11″ O / 64.3208, -22.0698 ()64° 19′ 15″ Nord 22° 04′ 11″ Ouest / 64.3208, -22.0698 ()  
Superficie 900 ha = 9 km2
Communes composant la municipalité Akranes
Localisation
Situation de Akranes
Situation de Akranes

Géolocalisation sur la carte : Islande

Voir la carte administrative d'Islande
City locator 14.svg
Akranes

Géolocalisation sur la carte : Islande

Voir la carte topographique d'Islande
City locator 14.svg
Akranes
Liens
Site web www.akranes.is

Akranes est une municipalité de 6 592 habitants située sur la côte ouest de l'Islande. La ville a commencé à se développer au XIXe siècle comme village de pêcheurs.

L'ouverture du tunnel du Hvalfjörður a facilité les déplacements vers Reykjavik, ce qui a contribué à une forte croissance économique de la ville, avec l'implantation d'un grand nombre d'industries.

Géographie[modifier | modifier le code]

Akranes est situé au pied de la montagne Akrafjall, dans la baie de Faxaflói.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Akranes indique que des céréales étaient cultivés à cet endroit à l'époque de la colonisation[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Akranes a été colonisé au IXe siècle par les frères Þormóður et Ketill, fils de Bresi venus d'Irlande. Un village de pêcheurs a commencé à se former dans le milieu du XVIIe siècle. Ce village obtient un statut officiel en 1942. Depuis, la population a considérablement augmentée.

Administration[modifier | modifier le code]

À la suite de l'élection municipale de 2010, une coalition de gauche est à la tête de la municipalité. Le maire est Gísli S. Einarsson.

Partis Voix Sièges
# % # +/−
  L'Alliance (Sam) 993 34,8 4 +2
  Parti de l'indépendance (Sja) 719 25,2 2 -2
  Parti du progrès (Fram) 680 23,8 2 +1
  Mouvement Vert de gauche (Vg) 465 16,3 1 -
Inscrits 4550 100 - -
Votants 3149 69,2 - -
Abstention 1401 30,8 - -
Blancs & nuls 292 9,3 - -
Totaux exprimés / sièges 2857 90,7 - -

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville est jumelée avec quatre villes :

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population depuis 1999[2]
Année 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
Population 5 186 5 340 5 450 5 510 5 595 5 588 5 657 5 786 5 976 6 401 6 609 6549 6 623 6 592

Éducation[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs établissements scolaires à Akranes :

  • Crèches : Akrasel, Garðasel, Teigasel et Vallarsel.
  • Écoles primaires : Brekkubæjarskóli, Grundaskóli.
  • École secondaire : Fjölbrautaskóli Vesturlands á Akranesi.

Économie[modifier | modifier le code]

Le secteur de l'industrie est l'employeur le plus important. Depuis les années 1950, une cimenterie y est implantée, et en pleine croissance: une cimenterie est implantée dans la ville depuis les années 1950, et une fonderie d'aluminium s'est installée en 1998.

Port de pêche d'Akranes

Transports[modifier | modifier le code]

Akranes est reliée à la Route 1 par les routes suivantes:

Akranes est également un important port de pêche

Patrimoine naturel et architectural[modifier | modifier le code]

Le phare d'Akranes a été construit en 1948.

Culture[modifier | modifier le code]

Un musée ethnographique est situé à 1 km à l'est de la ville.

Sports[modifier | modifier le code]

Akranes possède un club omnisports important, ÍA Akranes. Il a notamment été champion d'Islande de football à plusieurs reprises.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Welcome to Akranes - one of the most attractive town in Iceland », Akranes.is (consulté le 13 janvier 2013)
  2. (en) D'après l'institut islandais de statistiques Hagstofa Íslands