Akpi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

(Etudes menée par Dr Diahou Bertin Nguessan, Biologiste Moléculaire, Université Fribourg, Suisse)

L'Akpi est une amande issue d'un arbre fruitier de la forêt tropicale, le Djansang, taxon Ricinodendron heudoletii ou Ricinodendron africanum (Bail.) Pierre ex Pax (Euphorbiaceae)[1].

L'Akpi est utilisée comme exhausteur de goût dans la cuisine africaine des peuples forestiers telle que la cuisine ivoirienne.

D'après une étude scientifique[2], ses constituants essentiels sont:

Matière sèche 92 %
Protéines 24 %
Matières grasses 48,7 %
Sucres 0,084 %
Amidon 0,42 %
Cellulose 2,4 %
Éléments minéraux
Calcium 0,33 %
Magnésium 0,2 %
Chlore 0,033 %
Phosphore 1,7 %
Potassium 0,8 %


Ainsi, les amandes de Ricinodendron heudelotii sont relativement riches en protéines, matières grasses, en phosphore et en potassium. L'équipe du Dr Diahou Bertin Nguessan a isolé, à partir de l'huile de son amande, une molécule réputée induire l'ovulation chez les femmes. SOURCE: Dr Diahou Nguessan Bertin (Déc. 1993) Petit traité sur l'utilisation du RICINODENDRON AFRICANUM (Akpi) comme inducteur de l'ovulation dans le traitement de la stérilité féminine dans les régions forestières de la Cote d'Ivoire)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) JM Fondoun, TT Manga et J Kengue, « Ricinodendron heudelotii (Djansang): ethnobotany and importance for forest dwellers in southern Cameroon », Plant Genetic Resources Newsletter, no 118,‎ 1999, p. 1-6 (lire en ligne)
  2. SJ Saki, K Mosso, TB Sea et KJ Diopoh, « Détermination de quelques composants essentiels d'amandes de Akpi (Ricinodendron heudelotii) en Côte d'Ivoire », Agronomie Africaine, vol. 17, no 2,‎ 2005, p. 137-142 (ISSN 1015-2288, lire en ligne)