Akira Nishiguchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Akira Nishiguchi (西口彰, Nishiguchi Akira, 14 décembre 1925 - 11 décembre 1970) était un tueur en série et un fraudeur japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a assassiné cinq personnes et s'est engagé dans des escroqueries de confiance. Ses crimes ont confondu la police japonaise parce qu'elle pensait que la fraude n'était pas liée aux meurtres en série. La police a également été ridiculisée de ne pas avoir attrapé Nishiguchi avant qu'une fille de 11 ans le fasse. Un procureur l'a appelé le médaillé d'or noir de l'histoire.

Catholique, il a rétracté son appel final le 15 août 1966, le jour de l'Assomption. Il a été exécuté le 11 décembre 1970 par pendaison.

Ryūzō Saki a écrit un livre sur Nishiguchi, qui est devenu la base du film La Vengeance est à moi (Vengeance Is Mine)[1] de Shōhei Imamura.

Puisque la police a été confondue par lui pendant ses crimes, le système du Metropolitan Designated Case a été établi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir pages 228-39 « Immamura's Vengeance is mine » in Japanese cinema: texts and contexts, Alastair Phillips & Julian Stringer, Taylor & Francis, 2007