Akira Hokuto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hisako Sasaki
Nom(s) de ring Akira Hokuto[1]
Hisako Uno[1]
Hisako Uno Sasaki[1]
Reina Jabuki[1]
Reina Jubuki[1]
Taille 1,68 m
Poids 55 kg
Naissance 13 juillet 1967 (47 ans)[2]
Kitakatsushika, Saitama, Drapeau du Japon Japon[3]
Entraîné par AJW Dojo[1]
Débuts 28 mai 1985[1],[4]
Fin 7 avril 2002[4]

Hisako Sasaki (佐々木 久子, Sasaki Hisako?), née Uno (宇野??) le 13 juillet 1967[2], est une catcheuse japonaise plus connue sous le nom d'Akira Hokuto (北斗 晶, Hokuto Akira?). Elle est mariée à Kensuke Sasaki[4].

Elle fut l'unique WCW Women's Champion de l'histoire.

Carrière[modifier | modifier le code]

Née Hisako Uno, Hokuto devient une catcheuse célèbre après avoir rejoint l'équipe the Crush Gals (Chigusa Nagayo et Lioness Asuka), et responsable du fan club de Bull Nakano. Elle rejoint le dojo AJW après avoir terminé ses études. Elle débute alors à la All Japan Women's Pro-Wrestling (AJW) juste après ses 18 ans, Hokuto se lance tout de suite à la poursuite de la couronne, remportant l'AJW's Rookie of the Year award en 1985. L'année suivante, elle remporte l'AJW Junior Championship, et avait participé à l'AJW's Match of the Year, en équipe avec Yukari Omari en perdant face à Chigusa Nagayo et Yumiko Hotta en final du Tag League Tournament.

En 1987, Hokuto remporte les ceintures par équipe de l'AJW, et le WWWA World Tag Team Championship avec Yumiko Hotta. 20 jours après, elles perdent les deux titres face à the Red Typhoons (Kazue Nagahori et Yumi Ogura) dans un two out of three falls match. Durant le match, Hokuto reçoit un tombstone piledriver du haut de la 3e corde et se casse le cou.

Après une année de soin, Hokuto revient avec une nouvelle personnalité. Elle a maintenant les cheveux blonds, et s'appelle Akira Hokuto, après le catcheur japonais populaire Akira Maeda. Elle fait équipe avec Suzuka Minami sous le nom de the Marine Wolves, elles remportent par deux fois le WWWA Tag Team.

En 1990, Hokuto remporte le Japan Grand Prix, AJW's déterminant le challenger numéro 1 pour le titre suprême, le WWWA World Heavyweight Championship. Elle se blesse encore gravement. Durant un match du Grand Prix face à Manami Toyota, Hokuto fait une plancha et écrase son pied sur les barrière de métal autour du ring. Après s'être fait soigner, elle remonte sur le ring avec le pied bandé et revient dans le tournoi. Hokuto revient dans le catch solo durant les années 1990. Elle remporte le All Pacific Championship en 1991 et en 1992. Elle prend le surnom 'the Mummy' après toutes ses blessures et ses bandages.

Durant l'année 1993, la meilleure année de sa carrière. Elle s'attaque alors à Shinobu Kandori à la LLPW durant la période inter-promotional, principale promotion de femmes au Japon. À Dreamslam I le 2 avril 1993, Hokuto bat Kandori dans un match considéré comme le meilleur match féminin de l'histoire[réf. nécessaire].

Hokuto est battue par Kandori dans un match par équipe à Dreamslam II. En 1993 elle remporte le Japan Grand Prix et reçoit un match pour le titre WWWA Championship, contre la championne Aja Kong le 9 octobre. En août elle se blesse.

Plus tard dans l'année, elle se marie avec le catcheur mexicain Antonio Gómez Medina plus connu sous le nom de Máscara Mágica, Hokuto part pour Mexico. Elle continue sa carrière et devient Reina Jabuki au Mexique. Le 30 juillet 1994, elle bat La Diabólica pour le CMLL World Women's Championship, et le conserve durant 2 années. Puis après avoir quitté son mari elle retourne au Japon, elle remporte un match face à Aja Kong en final de l'interpromotional V*Top Woman Tournament.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Prises
    • Northern Lights Bomb (créatrice)[2]
    • Dangerous Queen Bomb (Sitout gutwrench powerbomb) (créatrice)[2],[4]
    • Strangle Hold γ (Step–over head–hold ambar)[2],[4]
  • Mouvements favoris
    • Alley Oop
    • Bridging Northern Lights suplex
    • Cloverleaf leg lace Boston crab
    • Corner foot choke
    • Elevated chinlock
    • German suplex
    • Jumping piledriver
    • Kneebar
    • Kneeling belly to belly piledriver
    • Missile dropkick[4]
    • The Moolah Whip
    • Shin breaker
    • Spin kick[4]
    • Surfboard
    • Two-handed chokelift
    • Superplex
    • Vertical suplex
  • Surnoms
    • The Dangerous Queen[4]
    • Uno-Chan[4]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (de) « Profil de Akira Hokuto », sur genickbruch.com (consulté le 12 octobre 2009)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « Akira Hokuto Profile », sur Wrestling 101 (consulté le 12 octobre 2009)
  3. (de) « Profil de Akira Hokuto », sur cagematch.net (consulté le 12 octobre 2009)
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) « Profil de Akira Hokuto », sur Online World of Wrestling (consulté le 12 octobre 2009)
  5. (en) « WCW Women's Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 12 octobre 2009)