Akinori Iwamura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Iwamura.
Pix.gif Akinori Iwamura Baseball pictogram.svg
Akinori Iwamura.JPG
Tohoku Rakuten Golden Eagles
Deuxième but, troisième but
Frappeur gaucher  Lanceur droitier
Premier match
2 avril 2007
Dernier match
26 septembre 2010
Statistiques de joueur (2007-2010)
Matchs 408
Coups sûrs 413
Coups de circuit 16
Points 222
Points produits 117
Moyenne au bâton ,267
Équipes

Akinori Iwamura, né le 9 février 1979 à Ehime (Japon), est un joueur japonais de baseball évoluant en Ligue majeure de 2007 à 2010. Avec l'équipe du Japon, il remporte les deux premières éditions de la Classique mondiale de baseball (2006 et 2009). Iwamura revient dans le championnat japonais en 2011.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière japonaise[modifier | modifier le code]

Iwamura opère durant toute sa carrière en NPB sous les couleurs des Tokyo Yakult Swallows (1998-2006). Il effectue ses débuts en NPB le 19 mai 1998. Durant cette période, son club remporte les Japan Series en 2001. À titre individuel, Iwamura remporte six gants dorés pour ses performances défensives et honore trois sélections au match des étoiles de la NPB (2001, 2004 et 2005).

Carrière américaine[modifier | modifier le code]

Iwaumura est transféré chez les Rays de Tampa Bay le 15 décembre 2006[1]. Il prend une part active à la belle saison 2008 des Rays qui s'achève par une défaite en Série mondiale face à Philadelphie. Il frappe pour,273 de moyenne avec un coup de circuit et cinq points produits en séries éliminatoires, et produit un point en cinq matchs lors de la Série mondiale 2008.

Iwaumura rejoint les Pirates de Pittsburgh le 3 novembre 2009. Il est échangé en retour de Jesse Chavez[2]. Au cours de la saison 2010, il ne frappe que dans une moyenne de,182 en 54 parties. Les Pirates le libèrent de son contrat le 10 septembre.

Le 13 septembre 2010, Iwamura signe avec les Athletics d'Oakland[3]. Il joue 10 parties avec les A's en fin de saison avant d'être libéré de son contrat.

Retour au Japon[modifier | modifier le code]

Agent libre à l'issue de la saison 2010, Iwamura revient dans le championnat japonais en 2011. Il s'engage avec les Tohoku Rakuten Golden Eagles. Après deux saisons pour les Eagles, il retourne à son ancien équipe, les Swallows, pour la saison 2013[4].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Akinori Iwamura avec les Rays en 2008.

Avec l'équipe du Japon, Iwamura remporte les deux premières éditions de la Classique mondiale de baseball (2006 et 2009). En 2006, il joue six matches du tournoi, pour une moyenne au bâton de 0,389 et trois points produits. En 2009, il prend part à neuf matchs, pour une moyenne au bâton de 0,286 et trois points produits[5].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de frappeur en saison régulière de la MLB[6]
Saison Équipe G AB R H 2B 3B HR RBI SB BA
2007 Tampa Bay 123 491 82 140 21 10 7 34 12 0,285
2008 Tampa Bay 152 627 91 172 30 9 6 48 8 0,274
2009 Tampa Bay 69 231 28 67 16 2 1 22 9 0,290
2010 Pittsburgh 94 165 18 30 6 1 2 9 3 0,292
2010 Oakland 10 31 3 4 1 0 0 4 0 0,129
Totaux 408 1545 222 413 74 22 16 117 32 .267
Statistiques de frappeur en séries éliminatoires en MLB[6]
Saison Équipe G AB R H 2B 3B HR RBI SB BA
2008 Tampa Bay 16 66 8 18 4 1 1 5 2 0,273
Totaux 16 66 8 18 4 1 1 5 2 0,273

Note : G = Matches joués ; AB = Passages au bâton; R = Points ; H = Coups sûrs ; 2B = Doubles ; 3B = Triples ;
HR = Coup de circuit ; RBI = Points produits ; SB = Buts volés ; BA = Moyenne au bâton.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Iwamura signs three-year deal », le 15 décembre 2006, sur le site officiel des Rays de Tampa Bay.
  2. (en) « Bucs acquire Rays' Iwamura for Chavez », le 3 novembre 2009, sur le site officiel des Pirates de Pittsburgh.
  3. (en) A's to add Akinori Iwamura tomorrow, Susan Slusser, San Francisco Chronicle, 12 septembre 2010.
  4. (en) Iwamura rejoins Swallows, The Japan Times, 11 décembre 2012.
  5. (en) « Statistics », sur le site officiel de la Classique mondiale de baseball.
  6. a et b (en) Statistiques de Jason Kubel en Ligue majeure sur baseball-reference.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :