Akayu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

38° 03′ N 140° 11′ E / 38.05, 140.183 ()

Cerisiers en fleurs et voitures dans le parc Eboshiyama à Akayu.

Akayu (赤湯?), désigne une partie de la ville de Nan'yo dans la préfecture de Yamagata au Japon. Akayu est célèbre pour ses Akayu Onsen (赤湯温泉), une série de ryokan reconnus pour leurs sources chaudes aux vertus curatives.

Le nom de la zone qui peut être traduit littéralement par « eau chaude rouge », dérive d'une histoire qui s'est passé en 1093. Il est dit que le chef féodal Tōhoku Yoshitsuna Minamoto a apporté un de ses soldats blessé à l'une des sources chaudes. Son sang a tout de suite coloré l'eau en rouge mais les plaies se sont refermées.

Le parc Eboshiyama (烏帽子山公園) est reconnu comme l'un des cent meilleurs points d'observation du hanami (花見), l'étude des cerisiers en fleurs. En 2000, environ vingt-cinq mille personnes sont venues dans la ville en avril pour fêter le hanami.

Le quartier possède également un point de lancement pour les deltaplanes reconnu internationalement. D'ailleurs les troisièmes championnats du monde féminin se sont déroulé dans le Sky Park en 1993.

L'ex-résident le plus connu d'Akayu est Toyotaro Yuki, un ancien gouverneur de la Banque du Japon. Le quartier possède un musée consacré à sa vie.

Isabella Bird[modifier | modifier le code]

L'exploratrice anglaise Isabella Bird a visité Akayu pendant son voyage au Japon en 1878. Dans Unbeaten Tracks in Japan elle écrit sur Akayu :

The frequented watering-place of Akayu in the north, is a perfect garden of Eden, "tilled with a pencil instead of a plough," growing in rich profusion rice, cotton, maize, tobacco, hemp, indigo, beans, egg-plants, walnuts, melons, cucumbers, persimmons, apricots, pomegranates; a smiling and plenteous land, an Asiatic Arcadia, prosperous and independent, all its bounteous acres belonging to those who cultivate them, who live under their vines, figs, and pomegranates, free from oppression–a remarkable spectacle under an Asiatic despotism.

Soit :

L'endroit fréquemment arrosé qu'est Akayu dans le nord, est un parfait jardin d'Éden, « labouré avec un crayon au lieu d'une charrue », accroissant en riz riche de profusion, coton, maïs, tabac, chanvre, indigo, haricots, aubergines, noix, melons, concombres, kakis, abricots, grenades ; un sourire et une terre plantureuse, une Arcadie asiatique, prospère et indépendante, toutes ses acres généreux appartenant à ceux qui les cultivent, qui vivent sous leurs vignes, figues et grenades, exempt de l'oppression – un spectacle remarquable sous un despotisme asiatique.

Liens externes[modifier | modifier le code]