Ajou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ajou
La mairie d'Ajou
La mairie d'Ajou
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Haute-Normandie
Département Eure
Arrondissement Arrondissement de Bernay
Canton Canton de Beaumesnil
Intercommunalité Communauté de communes du canton de Beaumesnil
Maire
Mandat
Jean-Jacques Prévost
2014-2020
Code postal 27410
Code commune 27007
Démographie
Population
municipale
256 hab. (2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 49″ N 0° 47′ 00″ E / 48.9803, 0.783348° 58′ 49″ Nord 0° 47′ 00″ Est / 48.9803, 0.7833  
Altitude Min. 115 m – Max. 179 m
Superficie 9,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ajou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ajou

Ajou est une commune française située dans le département de l'Eure en région Haute-Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Village du pays d'Ouche.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ajou 1181 - 1189[1], Aioum en 1222[2], Asjou en 1515[3].

Pour Albert Dauzat et Charles Rostaing[4], il s'agit de l'ancien français ajou « ajonc ».

Selon François de Beaurepaire[5], il s'agit d'un dérivé avec le suffixe d'origine gauloise -avo, qui a donné la terminaison -eu en Picardie et aussi en Normandie, où elle apparait cependant le plus souvent en -ou, notamment à l'ouest. On retrouve ce suffixe dans Aclou, autre commune de l'Eure. Le radical Aj- est d'origine indéterminée.

L'explication de A. Dauzat et Ch. Rostaing se basent sur le mot ajou « ajonc » attesté au XIIIe siècle donné comme une variante d’ajonc, latinisé en adjotum, il explique les Adjots. Cependant, le mot ajonc se dit jeyon, jion, , joue dans les différents dialectes de l'ouest, ainsi devrait-on avoir des formes anciennes en *la Joe *la Joue, d'où *l'ajou, mais nulle trace de l'article. Une forme française ajou ou ajonc > ajou, au singulier, sans article ni suffixe est difficilement envisageable. En outre, on trouve en Normandie et dans le Maine, un tout autre mot désignant l'ajonc : hédin, edin, qui remonte, d'après Michel Lejeune et Léon Fleuriot, à un gaulois *actinos (même origine que le vieux breton ethin « ajonc ») [6]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune d'Ajou[7] a absorbé, entre 1795 et 1800, les trois paroisses de Mancelles[8], Saint Aubin sur Risle[9] et Saint Jacques de la Barre[10].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2008 Jean-Jacques Prevost    
2008   Jean-Jacques Prevost[11]    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 256 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
135 603 641 632 560 521 501 503 472
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
393 391 374 344 340 303 287 264 261
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
249 257 235 200 191 185 181 202 168
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
193 182 182 242 220 217 238 244 256
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2004[13].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Saint-Aubin-sur-Risle
  • L'église Notre-Dame d'Ajou
  • L'église Saint-Côme (ou Saint-Côme-et-Saint-Damien) de Mancelles
  • L'église Saint-Aubin de Saint Aubin-sur-Risle

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Olivier Frezel (1020 Ajou - ? East Lothian), ancêtre du clan Fraser en Écosse et de Lord Lovat qui débarqua en Normandie en 1942 (Dieppe) et 1944 (Sword Beach)
  • Jean-Robert Bréant, chimiste, grand commissaire des monnaies, y est né en 1771.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. François de Beaurepaire, Les noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, éditions Picard, 1981, p. 50.
  2. Dans une charte d'Henri II
  3. Dans une charte de Pierre de Dampierre
  4. Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Librairie Guénégaud, 1979, p. 3.
  5. Ibidem
  6. Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise, Une approche linguistique du vieux-celtique continental, Errance, collection des Hespérides, 2003 (ISBN 2-87772-237-6). p. 31.
  7. Notice d'Ajou sur la base de données Cassini
  8. Notice de Mancelles sur la base de données Cassini
  9. Notice de Saint-Aubin-sur-Risle sur la base de donnée Cassini
  10. Notice de Saint Jacques de la Barre sur la base de données Cassini
  11. Association des maires de France, consulté le 13 février 2014
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]