Ajdna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ajdna
Vue depuis Žirovnica
Vue depuis Žirovnica
Géographie
Altitude 1 046 m
Massif Karavanke
Coordonnées 46° 25′ 17″ N 14° 07′ 54″ E / 46.42139, 14.13167 ()46° 25′ 17″ Nord 14° 07′ 54″ Est / 46.42139, 14.13167 ()  
Administration
Pays Drapeau de la Slovénie Slovénie
Région tranditionnelle Haute-Carniole
Commune Žirovnica

Géolocalisation sur la carte : Slovénie (relief)

(Voir situation sur carte : Slovénie (relief))
Ajdna

L'Ajdna est une montagne située sur le territoire de la commune de Žirovnica dans la région de la Haute-Carniole au nord de la Slovénie.

Géographie[modifier | modifier le code]

L’Ajdna est située au nord de la Slovénie non loin de l’Autriche sur le territoire de la commune slovène de Žirovnica. Elle domine la haute vallée de la rivière Save. Son sommet qui culmine à 1 046 mètres d’altitude appartient au massif des Karavanken. La montagne est en fait localisée au pied du Veliki Stol qui culmine à 2 237 mètres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des archéologues ont découvert près du sommet des vestiges prouvant que le lieu est habité depuis la fin de l’Antiquité. Les fouilles archéologiques débutèrent en 1976. La plupart des découvertes remontent à la fin de l’Empire romain (vers l’an 476). Il semblerait que les habitants de la vallée se seraient mis à l’abri dans ce lieu élevé lorsque de nombreuses populations d’origines germaniques et slaves commencèrent à migrer dans la région. Grâce à sa position qui domine la vallée de la rivière Save, le lieu pouvait être plus facilement défendu. D’autres lieux similaires ont été découverts dans cette région mais celui de l’Ajdna est le plus élevé de tous.

Les ruines découvertes se composent entre autres de 25 bâtiments dont un temple datant du début du Christianisme. Dans un bâtiment, onze tombes contenant des armes et des bijoux furent découvertes avant d’être exposées dans un musée de la proche ville de Kranj[1]. Les ruines des bâtiments religieux ont été recouvertes par des toitures de protection et sont accessibles au public[2].

Le lieu a été déclaré monument archéologique d’importance nationale par le gouvernement slovène[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]